Accueil Culture Musiques

Rafael Villalobos: «Ce qui m’intéresse dans Salò, c’est la beauté créée par Pasolini»

L’Espagnol Rafael R. Villalobos met en scène « Tosca » de Puccini à La Monnaie. Un spectacle qui s’inspire de l’œuvre de Pasolini mais aussi du Caravage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 9 min

Il est l’un des jeunes metteurs en scène en vue de sa génération. À 33 ans à peine, l’Espagnol Rafael R. Villalobos a reçu de nombreux prix, a été finaliste du concours d’Opéra au Sadler’s Wells Director Fellowship, et a récemment été nommé meilleur jeune réalisateur pour les International Opera Awards à Londres. En ce mois de juin, c’est lui qui est à la barre pour Tosca de Puccini, qui conclut la saison de La Monnaie, en présence du public. Une expérience riche (il travaille désormais en Italie, en France, en Allemagne, en Hongrie, au Royaume-Uni) qui ne l’empêche pas de rester humble, curieux et accessible.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs