Accueil Culture Scènes

Decoratelier, l’espace où chacun scénographie un bout de sa vie

A l’image de son éphémère piscine de plein air, cet été, à Anderlecht, décor d’une pièce du KunstenFestival mais aussi de plongeons de Bruxellois en goguette, Decoratelier pratique une scénographie du partage, au service de Bruxelles, comme un antidote à l’effet « cluster » culturel.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Du bois partout ! Des piles, de toutes les tailles, empilées dans chaque recoin de cette cour intérieure, rue de Manchester à Molenbeek, où siège Decoratelier, espace de création du scénographe Jozef Wouters que ce dernier partage avec tous ceux qui ont un projet à construire dans la ville. Du podium, qui accueillait, la veille, Tafukt

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Emilie Guillaume se raconte dans «Kung-Fu»

D’habitude, elle préfère l’ombre, chorégraphiant les combats de scène du répertoire classique. Mais cette fois, dans « Kung-Fu », Emilie Guillaume se pose dans la lumière pour raconter son parcours, une histoire d’émancipation qui cogne, au nunchaku, dans le sexisme, la bêtise, la peur.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs