Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: le MR demande l’examen en urgence de sa proposition sur les signes conventionnels

Le groupe MR demande en conséquence une modification de l’ordre du jour de la plénière de vendredi, comme le permet le Règlement du Parlement bruxellois.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe MR demandera vendredi l’examen en urgence de sa proposition d’ordonnance visant à assurer la neutralité et l’impartialité des agents des services publics de la Région de Bruxelles-Capitale et à interdire le port de signes convictionnels ostentatoires dans l’exercice de leurs fonctions, a indiqué jeudi sa cheffe de groupe Alexia Bertrand.

Un courrier a été adressé jeudi matin dans ce sens au greffe de l’assemblée bruxelloise qui se réunit vendredi en séance plénière. Le groupe MR demande en conséquence une modification de l’ordre du jour de la plénière de vendredi, comme le permet le Règlement du Parlement afin que la plénière puisse prendre en considération ladite proposition.

Le groupe MR demande également que la proposition puisse être débattue en urgence vendredi dans la commission vers laquelle elle sera renvoyée, « comme ce fut le cas lors de la dernière séance plénière du Parlement bruxellois pour le texte (ndlr : de la proposition de résolution) déposé par la majorité sur le conflit israélo-palestinien ».

« Notre demande d’urgence se fonde notamment sur les différentes expressions publiques des membres de la majorité bruxelloise, les nombreuses dissensions et l’absence de position gouvernementale mais également sur le fait que le gouvernement devra se prononcer avant la date du 21 juin sur la possibilité pour la Stib d’aller en appel du jugement rendu par le Tribunal du travail de Bruxelles. Le ministre-président avait également annoncé vouloir mener le débat sur ces questions au Parlement », indique le groupe MR dans son courrier adressé au greffe du Parlement.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 10 juin 2021, 22:20

    J'avais préféré la proposition plus nuancée formulée par Paul Magnette. Outre que celle-ci soit largement impraticable dans les faits, elle créerait en outre une nouvelle discrimination entre différents types de fonctionnaires. On imagine aisément à partir de là comment les islamistes auraient alors un boulevard pour imposer le voile à tous les étages. Mais il y a plus, l'article publié ce jour par LENA et le commentaire du collectif Yallah publié dans les pages "opinions" ne peuvent que réveiller les VRAI progressistes. Au nom de quelques unes qui "veulent" porter le voile, nous donnons avec l'hypocrite argument progressiste raison aux plus virulents conservateurs islamistes et encourageons les pires outrages à l'égalité femmes / hommes. Les vrai progressistes ne peuvent que prendre la défense des signataires du collectif Yallah et de Lale Gül pour ne citer que ces deux derniers exemples parmi tant d'autres.

  • Posté par stals jean, jeudi 10 juin 2021, 21:44

    Le voile islamique j'écris bien islamique et non musulman dans la fonction publique, non musulman parce que aucun verset du coran n'évoque ou n'oblige que la femme se couvre la chevelure. ceci écris, si ce signe convictionnel islamique est autorisé, tous vêtements sera obligatoirement permis dans l'exercice de sa profession dans la fonction publique établissements scolaires y compris. sinon les recours pour discrimination pourront être légions. le foot c'est ma religion...qui peut m'empêcher de me rendre au travail à la STIB où ailleurs avec mes habits aux couleurs de mon club de foot la où je me rend à l'office du dimanche? Ma religion c'est le naturisme qui peut m'empêcher de me rendre au volant de mon tram en costume d'Adam? plus sérieusement qui pourra m'empêcher de conduire mon tram avec l'uniforme des nazis dont l'idéologie politique est ma religion? Trêve de plaisanterie qui ne me fait pas rire du tout, la "neutralité inclusive" de certains écolos mais pas que certains écolos d'ailleurs en ce qui concerne cet étendard, ce porte-drapeau d'une idéologie politique parfaitement en désaccord, en rupture, avec la "Charte Universelle des Droits de L'Homme" c'est le moins qu'on puisse écrire, n'est politiquement ni juridiquement pas acceptable. Les idiots utiles, les collabos de Islam de la charia, et autres rejetons des Ayatollahs 50 et quelques pays "totalitairement" islamiques vous attendent les bras ouverts...

  • Posté par De Pauwer Agathe, jeudi 10 juin 2021, 20:37

    Une faute pareille : est-ce un journaliste de Belga, un du Soir ou un banal informaticien qui est illettré ? Et comme le Soir n'a pas de relecteur, forcément cela reste en titre !!!

  • Posté par Degive Albert, jeudi 10 juin 2021, 19:58

    Pas de signes religieux ou politiques dans la fonction publique. Demander à Ecolo une liste exhaustive de ses membres avec leur parcours (beaucoup d'activistes musulmans, dont notamment des soutiens financiers du Hamas) qu'on rigole un peu dans l'hémicycle

  • Posté par Lambert Charles, jeudi 10 juin 2021, 18:47

    Pas de signes d'une quelconque appartenance religieuse. Point barre!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo