Accueil Monde

Bill Cosby, star et prédateur

L’avertissement était toujours le même: «Sois belle et tais-toi». Avec une précision: si tu parles, il va te détruire. Retour sur une chute sans gloire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Les rumeurs allaient bon train depuis des années, mais tous – maris, amis, avocats – prodiguaient invariablement le même conseil aux victimes espérant conter enfin leur calvaire. Personne, s’entendaient-elles dire, ne les croirait. Bill Cosby était tout simplement trop célèbre, trop populaire, trop influent. Ce serait leur parole contre la sienne, nouvelle illustration du pot de terre contre le pot de fer.

Trente-cinq de ces femmes abusées pourtant, ont choisi d’apparaître à la une du bimensuel New York Magazine. En noir et blanc, une photo émouvante les représente sagement assises sur des chaises, comme pour confronter leur « tourmenteur », les yeux dans les yeux. Une trente-sixième chaise, vide celle-là, représente le nombre indéterminé de victimes qui, elles, ont choisi de conserver le silence.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs