Les trois façons de se procurer le pass sanitaire européen

Les trois façons de se procurer le pass sanitaire européen
Belga.

Les Belges qui ont été vaccinés contre le covid (une ou deux doses), disposent d’un test PCR négatif (réalisé maximum 72 heures avant le départ) ou ont déjà contracté la maladie (il faudra alors fournir une preuve de test positif datant de 11 à 180 jours) pourront utiliser le « pass sanitaire européen », dès le 16 juin, a appris Le Soir à bonnes sources.

Une information confirmée dans la foulée par le cabinet du ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke (Vooruit), qui précise « qu’un cadre juridique pour le système est encore à l’étude ». Une grande campagne de communication sera lancée par les autorités au même moment.

Trois façons de se le procurer

Voici ce que l’on sait déjà sur ce fameux « certificat ». Il y a aura trois manières de se le procurer. D’abord, en se connectant sur le site public masanté.be ou sur les portails des différentes mutuelles : les documents nécessaires y seront téléchargeables.

Ensuite, en installant une application smartphone, CovidSafe, qui sera disponible au téléchargement dans l’Apple et le Google Store la semaine prochaine. « Nous avons encore quelques petits soucis avec Google mais tout sera prêt pour mercredi », assure Barbara Vandenhaute, administratrice générale de Digitaal Vlaanderen, l’agence flamande pour la numérisation des pouvoirs publics, en charge du volet « technique » du projet.

Enfin, un call center sera déployé dans chaque Région. « Ceux qui le souhaitent pourront demander qu’on leur envoie leur certificat de vaccination en version papier par la poste. De cette manière, nous couvrons tous les publics », poursuit la responsable. « Evidemment, les délais ne sont pas tenables pour les résultats des tests PCR. »

Une deuxième appli pour les contrôles et le secteur touristique

Tous les pays membres se sont engagés à garantir la mise en place du pass sanitaire pour le 1er juillet. La Belgique prend un peu d’avance pour ses citoyens mais n’est pas encore tout à fait prête pour accueillir les voyageurs étrangers « équipés ». « Nous avons développé une seconde appli, CovidScan, qui sera mise à disposition des personnes qui contrôleront les arrivées aux frontières et permettra de scanner les QR codes », poursuit Barbara Vandenhaute. « Cette application servira également aux professionnels du tourisme, comme les hôtels », ajoute-t-elle sans donner plus de précisions à ce stade.

Bon à savoir : chaque pays reste libre de fixer ses propres conditions à l’entrée des voyageurs sur son territoire. « L’Espagne acceptera, par exemple, les résultats des tests antigéniques mais pas la Belgique. Nous allons donc fournir également cette preuve aux voyageurs belges. Nous procurerons, aussi pour cette raison, des certificats pour une dose et pour deux doses de vaccin, puisqu’à ce niveau les protocoles ne sont pas les mêmes partout non plus. Ces informations par zone géographique seront rassemblées dans des FAQ », conclut la responsable. Selon la Commission européenne, à ce stade : l’Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la République Tchèque, le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne, la Grèce, la Lettonie, la Pologne et l’Espagne sont connectés au système européen qui leur permet de vérifier des certificats covid émis dans d’autres pays.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous