Une trentaine de cyclistes, dont des Belges, vont parcourir l'Europe en vélo solaire

Après une première édition entre la France et le Kazakhstan et la dernière reliant Lyon (France) à Canton (Chine), l'organisateur a souhaité, cette année, centrer cette aventure cycliste sur l'Europe et la faire démarrer officiellement de Belgique. Dans le cadre du prologue ayant débuté de Lyon pour rejoindre Bruxelles, les participants ont fait escale vendredi, sur le coup de midi, à Seraing, sur le site du partenaire John Cockerill.

"Le choix s'est porté sur la Belgique pour le symbole qu'elle représente au niveau européen. De plus, depuis la première édition, il y a toujours eu une belle représentation belge. Un Flamand, doublement champion en 2013 et 2018, est à nouveau présent cette année et l'on compte sur les 37 partants quasi un quart de Belges", a souligné Florian Bailly lors du passage à Seraing, où une petite réception s'est déroulée en présence de partenaires et soutiens politiques.

Jean-Luc Maurange, administrateur délégué du groupe John Cockerill, a précisé que le groupe ne pouvait que soutenir une telle démarche en raison des orientations stratégiques prises en faveur de technologies liées aux énergies renouvelables. "Il est important de trouver des solutions et d'optimiser le prix afin que ces technologies soient accessibles au plus grand nombre", a-t-il indiqué.

Le ministre wallon du Climat, de l'Énergie et de la Mobilité, Philippe Henry, n'a pu que renchérir en précisant que The Sun Trip rejoint les objectifs fixés pour la Wallonie et consistant à atteindre 55% de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. "Pour y arriver, en plus de l'apport de technologies, il faut remporter la conviction de la population, notamment à travers des changements de comportement en termes de mobilité ou au niveau des bâtiments", a relevé le ministre Henry.

Cette 4e édition du Sun Trip se veut à l'image de ce que l'organisateur a voulu créer dès la première édition, à savoir "un Vendée Globe du vélo solaire sans assistance et sans itinéraire imposé". Le 16 juin prochain à Bruxelles, la trentaine de participants s'élancera pour un périple de 10.000 km à travers l'Europe. Si l'itinéraire est libre, ils devront néanmoins respecter 5 checkpoints que sont Riga (Lettonie), Constanta (Roumanie), Passo Stelvio (Alpes italiennes), Pico di Veleta (col du sud de l'Espagne) et Porto (Portugal) avant de rejoindre Lyon.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous