Accueil

Un acide gras présent dans les œufs et le poisson

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’étude menée par l’équipe de l’UCLouvain vient en quelque sorte confirmer les espoirs placés dans les oméga 3 pour leurs propriétés anti-cancer. Un effet bien connu du professeur Larondelle qui a toujours développé l’idée que la santé passe par l’assiette. « On démontre ici que la nutrition n’est pas qu’un complément intéressant contre le cancer mais qu’elle peut être aussi un traitement à part entière, explique-t-il. L’avantage du DHA est qu’on le trouve facilement dans des poissons d’eaux froides comme le saumon ou encore dans les œufs. Maintenant, il ne faut pas se jeter aveuglément sur ces aliments disponibles en grande surface car tous n’ont pas la même qualité. Le saumon est notamment pollué par les matières toxiques qui inondent les mers. De nombreux aliments sont désormais enrichis aux oméga 3 mais il faut être attentif à la manière dont ils sont produits pour ne pas perdre d’un côté ce qu’on gagne en mangeant des oméga 3. À nous de devenir des “consom’acteurs” de notre alimentation. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs