Euro de hockey: battues 1-3 par les Pays-Bas en demies, les Red Panthers joueront le bronze

Euro de hockey: battues 1-3 par les Pays-Bas en demies, les Red Panthers joueront le bronze
AFP

Après avoir assuré avec brio leur place dans le dernier carré, les Panthers pouvaient aborder ce derby des plats pays sans aucune pression. En effet, la rencontre était déséquilibrée sur papier entre les numéros 1 mondiales, qui dominent sans partage le hockey féminin depuis plus de 10 ans, et une équipe belge ambitieuse, mais en pleine reconstruction, et trop heureuse d’obtenir enfin des résultats après tant d’années de disette. Mais ce constat ne signifiait pas, pour autant, que les Belges allaient aborder cette rencontre sans un certain appétit, au contraire. Raoul Ehren souhaitait que ces joueuses jouent le coup à fond, d’abord, pour se faire plaisir et ensuite pour déjà préparer au mieux le duel pour la 3e place, ce dimanche, si la demi-finale ne tournait pas à leur avantage.

En première période, ce sont bien les Néerlandaises qui étaient à l’initiative. Elles ne dominaient pas réellement le jeu mais ne laissaient que très peu de réelles possibilités aux Red Panthers. Elles rentraient d’ailleurs aux vestiaires avec un avantage de 2 buts (Frederique Matla et Felice Albers). Mais après la pause, la physionomie de la rencontre était quelque peu différente. Les joueuses belges se montraient plus offensives et elles élevaient encore un peu leur niveau de jeu. Elles tentaient de secouer leurs adversaires en proposant un jeu fluide et en mettant beaucoup plus d’intensité dans les duels. Elles s’installaient même, au fil des minutes, dans le camp néerlandais et elles étaient récompensées de leurs efforts quand, à la 37e minute, Stephanie Vanden Borre réduisait l’écart sur stroke.

Un but qui leur donnait encore un peu plus d’entrain et qui regonflait à bloc le moral des troupes. Dans le dernier quart, les Pays-Bas tentaient de se mettre à l’abri mais Elodie Picard réalisait plusieurs beaux arrêts. Les Panthers évoluaient sans complexes et elles tentaient d’inscrire un 2e but. Toutefois, ce sont pourtant les championnes d’Europe en titre qui frappaient à nouveau sur un penalty puissant de Caia van Maasakker (3-1). La fin de rencontre ne donnait plus rien même si les Belges ne baissaient jamais les bras.

« Nos adversaires ont évolué un petit cran au-dessus de nous mais pas toute la rencontre », précisait la jeune attaquante France De Mot. « Nous avons démontré que nous pouvions rivaliser avec elles et pourquoi pas même les battre durant ces prochains mois. Nous avons proposé du beau hockey et nous avons surtout démontré au monde entier que nous avions bien notre place dans ce dernier carré. Cela s’est joué à des détails sur lesquels nous devrons encore travailler pour que cela devienne des automatismes. La moindre erreur se paie cash. On en tirera des leçons pour le futur. Dimanche, nous voulons aller chercher la médaille de bronze. Et le plan sera le même que d’habitude. Il faudra jouer notre jeu. »

Les Red Panthers affronteront soit le vainqueur du duel qui oppose l’Espagne à l’Allemagne (18h30).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous