Vers un congé de paternité de 15 semaines?

Dans cet article
Les pères prennent de plus en plus leur rôle à cœur.
Les pères prennent de plus en plus leur rôle à cœur. - BelgaImage.

Ils sont près de 18.000 parents à avoir signé la pétition de la Ligue des familles pour demander un congé de paternité de 15 semaines, et non de 15 jours, comme c’est le cas aujourd’hui. A la veille de la Fête des pères, l’association, qui a pour ambition une société adaptée aux réalités des familles, souhaite apporter ce cadeau qui prend en compte les attentes des parents. Elle estime que c’est possible, à l’exemple de l’Espagne, qui a montré la voie en passant, en quatre ans, de 4 à 16 semaines de congé pour les nouveaux pères.

En Belgique, le congé de paternité est passé au début de l’année de 10 à 15 jours. Et il passera à 20 jours en 2023. Sur le site www.15semaines.be, les parents souhaitent cependant que ce congé de paternité soit égal à celui de maternité. « La fonction de père évolue dans la société », nous explique Damien Kremer, le porte-parole de la Ligue des familles. « On remarque que les pères souhaitent désormais passer plus de temps avec leur enfant. Et les mères n’y sont pas opposées, puisque les associations féministes sont derrière nous pour relayer la pétition. Si les deux membres du couple sont présents pour accompagner les premières semaines de leur enfant, ils peuvent avancer ensemble et devenir experts en même temps. Ce rôle ne doit plus être réservé à la mère. Au niveau sociétal, cette égalité doit aussi permettre une égalité lors de l’engagement au travail. Certaines sociétés optent encore trop vite pour des profils masculins, car elles savent que les futurs pères seront moins absents au travail que les mères en devenir. »

Une égalité du congé pourrait aussi, sans doute, favoriser une égalité de traitement entre les hommes et les femmes, même si cette partie de l’équation n’a pas encore été étudiée comme telle. Quoi qu’il en soit, chaque Baromètre des parents lancé par la Ligue des familles pointe cette demande. Et les parents les plus jeunes, ainsi que ceux de jeunes enfants, y sont bien plus favorables encore. D’où la demande pour monter graduellement à 15 semaines de congé de paternité d’ici à 2029. Cela vaudrait aussi pour les mamans indépendantes, qui n’ont aujourd’hui encore que 12 semaines de congé de maternité.

Les hommes prennent plus leurs congés parentaux

Par J.-P. D.V.

Pour s’occuper de son enfant, un père n’a pas droit qu’au seul congé de paternité. Il a aussi, comme la mère, la possibilité de prendre des congés parentaux. Et là aussi, des différences existent, comme le révèle Partena Professional, la branche de la mutualité qui soutient et accompagne les starters, les PME et les grandes entreprises. En analysant les données de plus de 150.000 travailleurs, elle peut affirmer que 34,57 % de tous les congés parentaux pris cette année l’ont été par des hommes. Un pourcentage plus faible que celui des femmes, mais qui est en augmentation, puisqu’il n’était que de 31,08 % en 2019.

Les congés parentaux sont de deux types, indemnisés par l’Onem et cumulables. Le travailleur peut, d’une part, suspendre complètement ses prestations pendant quatre mois, les réduire de moitié pendant huit mois, d’un cinquième pendant 20 mois ou d’un dixième pendant 40 mois. Ce congé doit débuter avant que l’enfant n’atteigne l’âge de 12 ans – 21 ans lorsqu’il s’agit d’un enfant handicapé. D’autre part, le travailleur peut bénéficier d’un crédit-temps pour « prendre soin d’un enfant de moins de 8 ans » ou « prendre soin d’un enfant handicapé de moins de 21 ans », pour une durée de 51 mois. Et ce, que ce soit en suspension totale, de la moitié ou d’un cinquième.

Et l’étude de Partena Professionnal de noter que « le niveau d’éducation semble jouer un rôle dans la prise de congés par des hommes ». Ainsi, plus le niveau d’éducation est élevé, moins les hommes sont susceptibles de prendre ce type de congés. Enfin, après 42 ans, la proportion change, puisque la majorité des congés sont alors pris par des hommes.

Sur le même sujet
PolitiqueLigue des Familles
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous