Accueil

Bingo pour Bancontact

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Suite à l’annonce gouvernementale sur les payements électroniques, les opérateurs – on s’en doute – se frottent les mains. A commencer par Worldline, le numéro 1 du marché en Belgique, qui gère entre autres le réseau Bancontact. « Worldline a toujours considéré que le consommateur doit pouvoir choisir sa façon de payer. Le gouvernement va lui permettre cela », commente Eric Spapens, porte-parole de l’opérateur. Celui-ci tient aussi à répondre aux critiques traditionnelles envers le payement électronique, à commencer par le prix. « La transaction électronique coûte en réalité moins cher que le cash car celui-ci doit être compté, puis transporté vers la banque, sans oublier les coûts de sécurité qu’il impose ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs