Accueil Monde Proche-Orient

Israël: qui est Naftali Bennett, qui succède à Netanyahou?

Le Parlement israélien a voté dimanche soir la confiance au gouvernement du nouveau Premier ministre Naftali Bennett, qui succède à Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis 12 ans. Encore plus à droite que lui, il a fini par s’affranchir de son mentor.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Naftali Bennett s’est définitivement affranchi. Pendant des années, il est resté dans l’ombre de Binyamin Netanyahou. Aujourd’hui, l’élève a détrôné le maître : le Parlement israélien a voté dimanche soir la confiance au gouvernement du nouveau Premier ministre Naftali Bennett. Encore plus à droite que son prédécesseur, le faucon a réussi l’exploit de faire tomber l’indétrônable « Bibi » de son poste.

Sur les 119 députés (sur 120 au Parlement), 60 ont voté en faveur de la nouvelle coalition, qui va de la droite à la gauche, en passant par l’appui d’un parti arabe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 14 juin 2021, 12:28

    Cochez une seule case. A la question: "Qui va en prendre plein la g... avec Mr Bennett (et son gouvernement)?" 1/ les pauvres. 2/ les pauvres et les Palestiniens. 3/ les pauvres, les Palestiniens et les Arabes israéliens. 4/ les pauvres, les Palestiniens, les Arabes israéliens et les laïcs.

  • Posté par Corbiaux Thierry, lundi 14 juin 2021, 7:01

    Comme je lis ça ne va malheureusement rien changer pour les pauvres palestiniens.

  • Posté par Bonisseur Hubert, lundi 14 juin 2021, 10:18

    Depuis les accords d'Oslo, les palestiniens sont sous la responsabilité de l'AP (autorité palestinienne). Rien ne changera en effet vu que (1) Abbas est au pouvoir depuis 17 ans sans jamais avoir organisé d'élections (il vient, comme par hasard, d'anneler celles prévues cette année et se tait dans toutes les langues) et (2) les habitants de Gaza sont au main d'un groupe terroriste (le Hamas, aidé par l'Iran) qui se soucie peu d'eux. Donc en effet: leur sort est peu enviable.... Il serait temps qu'ils demandent des comptes à leurs dirigeants

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs