Accueil Culture Livres

Le livre papier, c’est la liberté

L’humeur de Jean-Claude Vantroyen.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 1 min

C’est Patrick Weil qui l’affirme, un des créateurs de Bibliothèques sans frontières. L’association se demandait s’il n’était pas temps de zapper les vieilles bibliothèques remplies de livres pour amener les populations africaines à la connaissance et à l’information, et profiter de l’avancée technologique des ebooks, des smartphones. Du coup, ils ont organisé un colloque à Paris, avec des éditeurs, des auteurs, des bibliothécaires africains.

Conclusion de ces partenaires ? Un dictateur peut couper l'internet en une seconde. Il ne peut pas confisquer, brûler tous les livres en une seconde. Le livre papier garantit mieux la liberté. « Ils avaient raison », résume Patrick Weill : « le livre papier, c'est la liberté. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs