Accueil Monde Europe

Alexander De Croo à l’Otan: l’Europe a «pris conscience qu’elle doit sortir de l’ombre des Etats-Unis»

Le Premier ministre belge salue le retour de Washington et le rétablissement du lien transatlantique. Mais les Européens ne doivent pas oublier leurs priorités. Ensemble, c’est le plan A, dit De Croo. « Mais il nous faut toujours avoir un plan B. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

A merica is back, se félicite à son tour le Premier ministre belge peu avant le coup d’envoi du sommet de l’Otan, mais cela ne doit pas empêcher les Européens de définir leurs priorités. « Si ce sont les mêmes priorités que celles des Etats-Unis, c’est le plan A : nous sommes clairement plus forts si nous poussons dans le même sens. Mais il nous faut toujours avoir un plan B », déclare Alexander De Croo, lors d’un contact avec quelques journalistes. Le Soir interrogeait le chef du gouvernement sur la possibilité que les Européens soient entraînés, malgré eux, dans la confrontation aux parfums de Guerre froide entre les Etats-Unis et la Chine ou la Russie. Alexander De Croo écarte ce risque, mais il insiste : « Ce qui est important, c’est que l’Europe définisse ses priorités. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, lundi 14 juin 2021, 15:46

    Nous sommes à l'ombre depuis 1945 ; culturellement, économiquement, politiquement, militairement, etc. Mais on ne s’en rend même plus compte.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 14 juin 2021, 18:36

    Paul... Vous faites du procès d'intention. Ce n'est pas parce qu'il dit ça qu'il souhaite vivre sous Poutine. Il ne fait que dire la vérité. Ca n'inclut absolument pas qu'il pense ça. À la fin, vous voyez des Poutiniens partout... alors que vous n'avez affaire qu'à quelqu'un dit platement la vérité.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 14 juin 2021, 16:08

    Sans doute préfériez-vous vivre à l'ombre protectrice et bienveillante de la Russie du grand humaniste qu'est Vladimir Poutine?

  • Posté par Pire Bernard, lundi 14 juin 2021, 15:41

    De quel droit ce guignol fait-il la morale ? Lui qui "dirige" un pays incapable de garantir les investissements minimaux demandés par l'OTAN., soit 2% DU PIB, qui lamine les capacités de défense du pays année après année et qui tient nos forces armées en bien piètre estime. C'est un peu comme dire qu'on ne paie pas sa prime d'assurance mais qu'on espère bien être indemnisé en cas de sinistre. Et en ces temps d'expansion russe et chinoise, je suis plus confiant dans les capacités militaires des USA que dans celles du brol européen, où on arrive péniblement à rassembler quelques milliers d'hommes au matériel disparate, souvent essoufflé, le tout dans une cacophonie de langues et des enjeux nationaux bien plus que communs.

  • Posté par stals jean, lundi 14 juin 2021, 15:41

    C'est regrettable, bien regrettable que le Premier Ministre Belge n'a pas dit qu'il profiterait de la visite de Biden pour évoquer ce qui est une véritable atteinte qui n'en fini pas de la part de L 'Amérique de Biden et de son complice la Grande Bretagne, à la "Charte Universelle des Droits Humains" je veux évoquer l'emprisonnent scandaleux les tortures infligées depuis plus de dix ans à ce lanceur d'alertes "Julian Assange" dont le seul crime est d'avoir dénoncé les vrais crimes de guerre des militaires américains en IRAK...Quand aux médias le quotidien Le Soir y compris aux ordres je ne pense pas une seconde que la libération de Julian Assange fait partie de leurs priorités...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs