Accueil Monde Europe

Viktor Orbán, supporter en chef de la Hongrie

Mordu de ballon rond et ancien joueur semi-professionnel, le dirigeant national-populiste, capitaine inflexible du pays depuis 2010, instrumentalise son sport favori afin de consolider son emprise politique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En traversant Felcsút, paisible bourgade à une demi-heure de route de Budapest, on ne voit qu’elle. Hommage au surnom madrilène de Ferenc Puskás, icône de la redoutable équipe d’or hongroise des années cinquante, la Pancho Aréna compte 3.800 sièges, soit plus du double des 1.800 âmes du village. Outre sa démesure, le stade est surtout célèbre pour sa proximité immédiate avec la résidence secondaire de Viktor Orbán, Premier ministre magyar depuis 2010, président-fondateur de l’académie Puskás jouxtant l’enceinte, enfant du coin et mordu de football qui privilégia la politique aux pelouses.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs