Accueil Belgique

«Abdeslam aussi bête qu’un cendrier vide»: une violation du secret professionnel

Entretien avec Jacques Englebert, avocat spécialiste de la liberté d’expression et professeur à l’ULB. Selon lui, même si cela fait partie d’une décision concertée, Sven Mary, avocat de Salah Abdeslam, a outrepassé ses prérogatives en chargeant son client dans la presse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 3 min

Ce mercredi, Sven Mary l’avocat de Salah Abdeslam n’a pas épargné son client dans les colonnes du journal « Libération ». Celui-ci s’est longuement penché sur la difficulté de le défendre et l’a alors traité de «  petit con  » qui «  a l’intelligence d’un cendrier vide  ».

L’avocat a ensuite confié à nos confrères de La Libre avoir choisi de s’exprimer ainsi en accord avec son client : «  Si j’avais dit au journaliste que Salah Abdeslam n’avait ni la tête, ni les épaules pour avoir imaginé, préparé, organisé les attentats scandaleux de Paris, la formule n’aurait pas percuté  »

Jacques Englebert, avocat spécialiste de la liberté d’expression, est revenu sur les propos de l’avocat qu’il juge «  déplacés  »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Guy LAMBERT, mercredi 27 avril 2016, 18:41

    Je suis quand même surpris par les proposde Mr Englebert qui ne souligne pas qu'il est anormal que le procureur français Mr Molins puisse dévoiler ce que déclare Salah Abdeslam lors de ses interrogatoires mais que son avocat, lui, soit tenu au silence.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs