Accueil Société Régions Bruxelles

Pour Joe Biden, Bruxelles passe en mode forteresse: les perturbations attendues ce mardi (carte interactive)

Le président américain est arrivé sur le sol belge vers 20h45 ce dimanche. Le programme présidentiel sera millimétré. Les perturbations attendues dans son sillage sont nombreuses.

Temps de lecture: 4 min

America is Back ». C’est la promesse faite par Joe Biden à ses alliés. Mais pour Bruxelles, c’est aussi la promesse d’un grand chambardement en vue. Car « America is back », dans la capitale, on sait fort bien ce que cela veut dire. De dimanche soir à mardi après-midi, la métropole va devoir se réhabituer au bruit des pales d’hélicoptères et aux cortèges de véhicules défilant à toute berzingue sur les grands axes routiers. Comme « au bon vieux temps » d’avant covid, aurait-on presque envie de dire.

C’est un peu après 20h40 qu’« Air Force One », l’avion de Joseph Robinette Biden, a atterri sur la base aérienne de Melsbroeck. A noter que le président n’a pas posé pied sur le sol belge en compagnie de son épouse Jill Biden, qui est repartie quant à elle vers Washington une fois terminé le G7 tenu sous les auspices britanniques. Il est par contre bien accompagné d’Anthony Blinken et de Lloyd Austin, respectivement secrétaire d’Etat et secrétaire à la Défense des Etats-Unis.

La police en règle annonce que pour tout le séjour de Joe Biden, « plusieurs tunnels de Bruxelles seront également fermés à la circulation. Nous conseillons à la population d’éviter ces sites en voiture et d’utiliser autant que possible les transports en commun. » À noter que certaines entrées de stations de métro seront fermées (Arts-Loi et Schuman) dans le cadre du dispositif de sécurité qui sera mis en place dans le quartier européen le mardi (lire par après), mais ces stations resteront accessibles aux navetteurs via d’autres de leurs points d’entrée. « Aussi, la circulation habituelle des métros sera assurée. » De son côté, la Stib a donné ce vendredi le menu extensif des perturbations prévues. Celles-ci se concentreront effectivement en surface. En bref, le métro sera le meilleur allié des Bruxellois de dimanche soir à mardi après-midi.

Autour de l’ambassade, un dispositif de sécurité sera maintenu jusqu’au mardi 15 juin. Lequel impliquera la fermeture d’une partie du parc royal, du boulevard du Régent (entre la rue de la Loi et la rue Lambermont) et de la rue Ducale (entre la rue de la Loi et la rue Lambermont). Dans les périmètres « stratégiques », les règles suivantes prévaudront : livraisons, dépôts de sacs-poubelles et terrasses (pour les commerçants) interdites. Par ailleurs, les bâtiments s’y trouvant sont priés de garder fenêtres fermées.

« Good morning, Philippe »

Ce mardi, aux environs de 11h, le président n’aura qu’un petit saut de puce à effectuer pour passer de l’ambassade au Palais Royal. Lui et son secrétaire d’Etat y seront attendus par le Roi Philippe, Alexander De Croo et Sophie Wilmès. Outre le volet protocolaire – avec accueil avec la garde royale, les intéressés discuteront terrorisme, impact pour la sécurité internationale du réchauffement climatique et stratégie face au covid. Place des Palais, place du Trône et rue Brederode seront pour l’occasion accessibles uniquement sur présentation d’un laissez-passer.

Une heure plus tard, Joe Biden foncera payer sa visite aux plus hauts représentants de l’UE, à savoir Charles Michel, président du Conseil, et Ursula von der Leyen, présidente de la commission. En raison de ce déplacement, le rond-point Schuman, la rue Froissart (du numéro 101 au 143) et une partie de la rue de la Loi (entre le rond-point Schuman et le « Résidence Palace ») seront bouclés. Une série de rues adjacentes seront quant à elles réservées à la circulation locale.

Sans doute le président quittera-t-il le sol national sur le coup de 15h, nous apprend une source bien placée dans l’organisation bruxelloise du « Biden Tour ». Pour parvenir à l’aéroport, le même dispositif de sécurité sera mis en place que lors de l’arrivée. Il n’est donc pas impossible que le trafic routier soit temporairement interrompu sur le ring, et que le trafic aérien s’en trouve également perturbé.

Tous les renseignements précis sur les désagréments attendus en matière de circulation sont disponibles sur le site de la police bruxelloise, https ://www.police.be/5339

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, lundi 14 juin 2021, 22:42

    (Air connu) : Hey Joe , don't make it bad. Take a sad song and make it better. Remember to let her into your heart, Then you can start to make it better. Hey Joe, don't be afraid. Despite your Robinette, Manneke never will piss on you.

  • Posté par Albin S. Carré, lundi 14 juin 2021, 22:27

    Vivement mercredi! Les américains ignorent probablement qu'en Belgique, la population n'est pas équipée d'un fusil mitrailleur pour faire ses courses...

  • Posté par Istasse Bernard, lundi 14 juin 2021, 22:22

    Une impeccable présentation du "Biden Tour" à Brussel(s). "Petit pays petites gens" (L II), se dit Joseph Robinette Biden. Arrivé seul à Bruxelles, la Dr Jill estimant le déplacement incongru; deux mots de salutations à De Croo tout soufflé et direct dans la Beast vers la résidence de l'ambassadeur dont les environs (le parc et le parlement) sont interdits à quiconque y compris le type qui se dit Roy des Belges. La Biden-mania ? Sans doute, mais ce président a une démarche de robot (c'est l'âge, sans doute) qui porterait plutôt à un Biden-scepticisme. Pas Op !

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs