Accueil Monde Europe

Sommet de l’Otan: Joe Biden rallie les Alliés contre l’expansion de la Chine et les attaques de la Russie

L’Otan sort les griffes face à la Chine et la Russie. L’organisation vire « globale ». Et adopte un agenda canon pour la décennie à venir. Dont le coût fait débat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Veni, vidi, vici ? Il est venu, il a vu les Alliés et il a (con)vaincu. Joe Biden peut se rendre en position de force à son face-à-face avec Vladimir Poutine, mercredi, sur les rives du lac Léman. Voilà le président américain armé d’un puissant front commun contre les agissements « agressifs » du maître du Kremlin, qu’il a un jour qualifié de « tueur ». A Genève, chacun fera part de ses « lignes rouges ».

La déclaration adoptée lundi par le sommet de l’Otan dénonce la Russie avec une fermeté inédite, tout en gardant ouverte la porte du dialogue – s’il devait être constructif. Le texte est épais. Long de 79 paragraphes, comme au bilan du sommet pour le moins houleux de 2018 à Bruxelles… avec Donald Trump. « Les relations avec la Russie sont au point le plus bas depuis la fin de la Guerre froide, et ceci est dû aux actions agressives de la Russie », résume le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par merdelesystème Jean, mardi 15 juin 2021, 23:35

    Bande de cons

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 15 juin 2021, 12:43

    Quelle farce! Bientôt on nous dira que l'OTAN est le "défenseur du monde libre". C'est d'un ridicule.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 15 juin 2021, 9:27

    @ SORTE Christian : "Comprenons bien: l'expansion des USA c'est normal et bien; l'expansion ... de la Chine, c'est pas bien" Commencez par définir ce que vous entendez par "expansion des Etats-Unis". Ensuite, je vous rappelerai que la Chine est communiste et, par définition, une dictature. Et une des plus violentes. Les Ouïghours vous connaissez? Ceux-là ont le grand tord d'être Musulmans, ce qui est incompatible avec le Communisme. Donc, la Chine les éradique. Je sais pas vous, mais moi j'ai un sérieux problèmes avec les tyranies de tous les acabits. Vous pouvez essayer de me convaincre que les Etats-Unis sont aussi une tyranie. Il est vrai que sous Trump les E.U. sont bien partis pour le devenir. Je dis cela parce que je suis convaincu que Trump n'est qu'en absence forcée. Il va revenir, et bien avant 2024, mais c'est une autre histoire.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 15 juin 2021, 10:55

    Vous savez, en réalité, au vu des modes de scrutin aux USA, il est bien possible qu'en effet, il y ait eu des fraudes. Mais on n'en saura jamais rien. Trump n'allait de toute façon jamais être réélu. S'il l'avait été, il y aurait eu coup d'Etat dans l'autre sens. Exactement comme Marine Le Pen ne mettra jamais les pieds à l'Elysée quoi qu'il arrive. Ca, j'en ai la certitude aussi. Mais démographiquement, ça ne change rien: l'Amérique de Trump est en train de disparaître. La possibilité d'une guerre civile aux USA est bien réelle en effet. Que ferions-nous dans ce cas? Je n'en sais rien. Il faudrait s'attendre à des millions d'Américain blancs qui cherchent à revenir ici et à des rapatriements de firmes stratégiques en Europe pour "sauver le patrimoine familial" (notez pour l'anecdote qu'une firme comme Apple est dirigée par Tim Cook et Craig Federighi... et qu'elle a des sièges importants... en Irlande et en Italie, comme par hasard!). Mais ce n'est évidemment pas ça qui renforcerait notre position face à la Chine. Du reste, depuis que je suis en Europe centrale, j'ai appris à voir les choses autrement. Il faut parfois éviter de caser les gens dans des catégories définitives dont ils sont censés ne jamais pouvoir s'extraire. Sur la question de la Chine, par exemple, je suis plus circonspect. La Chine, c'est actuellement le communisme, dans une version modernisée mais très dure. Mais la Chine, ce n'est pas que ça, et ce n'est pas définitivement ça. La Chine, c'est autre chose que les USA (qui sont notre enfant devenu chef de famille, au passage). La Chine, c'est des milliers d'années d'histoire, c'est des empereurs qui cherchaient déjà entrer en contact avec "nos" empereurs romains il y a très, très longtemps... et Xi, c'est quelques années seulement dans tout ça. Il peut avoir la tête qui roule aussi un jour si les résultats ne sont plus au rendez-vous pour lui... Et les Chinois n'auront pas besoin de nos services pour lui régler son compte s'il y a une révolution de palais. Prudence.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 15 juin 2021, 10:28

    @ Staquet Jean-Marie : Si Trump revient, ce que je pense, ça ne sera pas par la voie démocratique. Le fossé qu'il a creusé se transforme en abysse. Aujourd'hui, 53% des électeurs républicains sont persuadés que Trump est le "vrai" président des EU et que Biden lui a volé la victoire par une fraude massive. Ça fait plusieurs dizaines de millions de personnes qui considèrent le président actuel comme illégitime. C'est énorme! Des millions de personnes qui sont lourdement armés, et qui sont en train d'augmenter frénétiquement leur arsenal. Et que dire de tous ceux-là qui sont militaires, à des niveaux divers d'autorité, dont supérieur. Mon avis est que les E.U. sont à 2 doigts d'une nouvelle guerre civile, ou d'une nouvelle insurrection, qui réussira cette fois, parce qu'elle sera bien mieux préparée et aura le soutient d'une partie au moins de l'armée. Trump reviendra porté en triomphe par ses millions de supporters et réinstaller à la Maison Blanche manu militari. Du délire? Possiblement. Mais tout est possible aux Etats-Unis.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Une péniche en panne bloque le Rhin

Avec un niveau sous le seuil critique de 40 centimètres depuis la semaine dernière, la navigation fluviale est de plus en plus compliquée en raison de la sécheresse des dernières semaines.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs