Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

«Villa Caprice» ne parvient pas à se hisser au sommet

Un thriller psychologique volontairement tortueux qui manque de souffle, nous perdant dans des enjeux dramatiques restés malheureusement obscurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Un puissant patron est dans le viseur de la justice. Pour sauver sa peau, il fait appel à un grand avocat. Et l’invite chez lui, dans sa superbe propriété sur la Côte d’Azur, la Villa Caprice, dont l’acquisition sent la corruption immobilière… Jeu de pouvoirs, séduction, manipulation. Patrick Bruel se glisse avec délectation dans la peau du riche homme d’affaires douteux et prend son pied à se confronter au grand Niels Arestrup en géant judiciaire plein de failles intimes. Les deux acteurs offrent chacun une belle performance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs