Accueil Monde France

Alain Cocq, militant français pour une fin de vie digne, est mort dans un suicide assisté en Suisse

Ces derniers mois, il avait médiatisé son combat pour tenter de faire changer la loi française.

Temps de lecture: 1 min

Alain Cocq, 58 ans, atteint d’une maladie incurable et qui avait fait deux grèves des soins et de la faim en 2020 pour réclamer le droit à l’euthanasie, est décédé mardi matin en Suisse par suicide assisté, a annoncé son entourage.

« Je tiens à vous informer, par la présente, de mon décès dans la dignité, dans le cadre d’une procédure de suicide assisté en Suisse », écrit M. Cocq dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, au gouvernement et aux parlementaires et diffusée par ses soutiens.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 17 juin 2021, 7:18

    Quel courage - Lors de son passage télévisé - Monsieur Cocq m' a impressionné - A quand le respect et l'autorisation dans certains pays européens de mourir avec dignité sans pression ... ?

  • Posté par collin liliane, mardi 15 juin 2021, 16:01

    Il est curieux que la France qui se croit encore le pays des Lumières aie pris un tel retard dans tous les domaines éthiques.

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 16 juin 2021, 1:35

    "Se croit". Tout est dit, la France vit de sa gloire passée.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une