Alain Cocq, militant français pour une fin de vie digne, est mort dans un suicide assisté en Suisse

Alain Cocq, militant français pour une fin de vie digne, est mort dans un suicide assisté en Suisse

Alain Cocq, 58 ans, atteint d’une maladie incurable et qui avait fait deux grèves des soins et de la faim en 2020 pour réclamer le droit à l’euthanasie, est décédé mardi matin en Suisse par suicide assisté, a annoncé son entourage.

« Je tiens à vous informer, par la présente, de mon décès dans la dignité, dans le cadre d’une procédure de suicide assisté en Suisse », écrit M. Cocq dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, au gouvernement et aux parlementaires et diffusée par ses soutiens.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous