Accueil Société

Le muguet a un brin de retard

L’éclosion des muguets souffre de la météo. A Nantes, c’est l’hécatombe pour les producteurs. L’alternative pourrait être belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ah, le joli mois de mai ! Après les frimas printaniers obligeant à ne pas se découvrir d’un fil, on peut théoriquement enfin faire ce qu’il nous plaît. Les fleuristes, eux, se préparent pour l’un des meilleurs mois de l’année, grâce aux ventes combinées du 1er mai et de la fête des mères. Pour autant que la météo ne vienne pas jouer les trouble-fêtes... Cette année, l’hiver trop doux suivi d’un printemps polaire ont retardé l’éclosion des clochettes odorantes du muguet. L’essentiel de la production (90 %) provient de Nantes, mais la région accuse un vrai retard de floraison des délicates fleurs blanches. « 

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs