Accueil Culture Mode

Fashion Weeks: still standing for couture

Les Fashion Weeks reprennent au ralenti avec des maisons prudentes misant encore, pour la plupart, sur la vidéo. Armani et Paris comptent parmi les plus audacieux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué, ça ne se voyait pas des masses, mais les Fashion Weeks ne se sont pas arrêtées à cause de la pandémie. Il y en a eu en mars 2020, avant que tout se fige. Il y en a eu l’été dernier, mi-réelles, mi-virtuelles, il y en a eu l’hiver, exclusivement online, des clips, des films, de qualités très inégales. Cinéaste, comme couturier, c’est un métier.

On dira donc que c’est plutôt une bonne nouvelle que l’avancée des campagnes de vaccination en Europe et dans le monde nous ramène doucement à la réalité, en matière de défilés. Cette semaine, dans une Londres toujours plus isolée par la fermeture de ses frontières et les limites de fréquentation imposées pour les événements à grande échelle, seules quatre maisons sur 32 ont choisi de présenter physiquement leurs collections.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mode

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs