Accueil Belgique Politique

Pacte d’excellence: une année sabbatique pour les vétérans

Les auteurs du pacte distinguent « l’enseignant probatoire », « l’enseignant confirmé » et « l’enseignant expérimenté » avec chacun des avantages et des devoirs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

Le Groupe central du pacte (GC) propose d’établir que le métier enseignant comporte trois grandes étapes : «enseignant en période probatoire» (ceci correspond au statut actuel de temporaire non-nommé), «enseignant confirmé» (nommé) et «enseignant expérimenté

Pour les auteurs du pacte, chaque étape supposerait des avantages et devoirs. L’enseignant senior, par exemple, pourrait voir ses temps en classe allégés pour pouvoir épauler les plus jeunes.

Une (vraie) idée nouvelle : le GC propose de créer la possibilité d’accorder une «année sabbatique» aux enseignants expérimentés. Pendant cette année, l’enseignant consacrerait 50% de son temps à se former (formations continuées) ou à un «projet professionnel» (participation à une recherche, voyage d’études et d’observation à l’étranger). Et, à 50%, l’enseignant remplacerait des profs absents.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-Michel Collignon, vendredi 20 mai 2016, 10:09

    Mais ceci existe déjà! Des enseignants nommės sont dėtachés pour donner des formations ou autres. Donc, rien de neuf. De plus, les places ainsi libėrées ne le sont que pour un an ou deux tout au plus!

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs