Accueil Sports Football Diables rouges

Diables rouges: comment Axel Witsel a réussi son incroyable pari

Axel Witsel devrait être invité à monter au jeu, jeudi à Copenhague face au Danemark, un peu plus de cinq mois après sa rupture du tendon d’Achille. Au prix d’une rééducation accélérée, menée tambour battant, mais aussi d’une mentalité sans faille, le médian liégeois a remporté son incroyable pari.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Entre sa rupture du tendon d’Achille, survenue le 9 janvier dernier face à Leipzig, et son grand retour aux affaires, programmé ce jeudi soir sur la pelouse du Parken Stadium de Copenhague, ce sont 159 jours qui se sont écoulés. Un peu plus de cinq mois d’une longue et éreintante course contre-la-montre que lui seul sans doute, à force d’un professionnalisme jamais pris en défaut, d’une parfaite connaissance de son corps et d’une détermination de tous les instants, pouvait remporter, après avoir bousculé une à une les prévisions les plus pessimistes. Celles qui, au soir de son opération des mains de Geert Declercq, le 11 janvier, à la veille de ses 32 ans, le condamnaient à devoir suivre l’Euro de chez lui, tant une telle blessure nécessite, d’habitude, une indisponibilité de six à huit mois. Celles aussi, bien plus récentes, qui ne lui promettaient, au mieux, qu’un come-back après la phase de poules.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs