Accueil Belgique Politique

Journée plus longue, congés plus longs: voici l’ébauche du Pacte d’excellence

Les artisans de la grande réforme de l’enseignement sont (presque…) au bout de leurs peines. Voici la note de synthèse qu’ils vont remettre au politique. A lui de faire le tri dans les réformes proposées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Après une grosse année de travaux, le Pacte d’excellence pour l’enseignement prend forme. Engagé par l’ex-ministre de l’Education Joëlle Milquet (CDH), le chantier devant rénover notre école amorce ainsi sa phase définitive.

Pendant des mois, douze groupes de travail ont pensé l’école de demain. En mars, ils se sont réunis à Spa pour mettre leurs réflexions en commun. Un groupe central (GC), réunissant syndicats, pouvoirs organisateurs (PO), parents, etc., en a déduit une note de synthèse. Elle fait le tri dans la centaine de propositions (dites «orientations») émises par les acteurs pendant les réflexions préparatoires.

Le Soir a pu lire ce document.

Il s’appelle «Orientations relatives aux objectifs du Pacte». Il n’est pas encore définitif (quelques différents restent à lever) et le GC doit encore se revoir le 3 mai. Mais on peut estimer que la note est mûre à 98%.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Giancarlo ALLATTA, vendredi 29 avril 2016, 11:06

    Doubler est beaucoup plus efficace que de laisser passer les élèves. Comment voulez vous que l'on suivent les cours d'un niveau supérieur si on ne maîtrise pas le niveau inférieur.

  • Posté par Patrick Dezille, vendredi 29 avril 2016, 17:52

    C'est quoi "maîtriser le niveau inférieur" ? Ecrire "l'on suivent" ? Ne pas mettre de point d'interrogation à une question ? Et je ne parle pas du tiret entre le verbe et son sujet pronom quand ils sont inversés... Manifestement tout n'est pas "efficace"...

  • Posté par Laurent vast, vendredi 29 avril 2016, 12:27

    Tout à fait d'accord avec vous. Le redoublement est nécessaire si on a pas acquis toutes les bases pour aller à l année supérieur.

  • Posté par Marie Jaspers, jeudi 28 avril 2016, 15:01

    Le redoublement est inefficace,certes,mais on ne peut le remplacer par un simple passage automatique d'un niveau à un autre, par décret ,en espérant que les difficultés vont elles aussi,se régler, par décret.Il est incroyable, qu'il ne soit pas évident pour tous qu'un élève de 2S aie des difficultés graves en maths s'il ne possède pas les acquis indispensables de1S.C'est l'une des causes principales des résultats catastrophiques du CE1D.

  • Posté par Sébastien Legrand, jeudi 28 avril 2016, 14:26

    Cela étant dit, je ne vois pas dans les propositions des pistes pour permettre aux élèves d'atteindre l'excellence ou tout au moins le goût de l'effort et du travail bien fait. Je suppose que les enseignants auront aussi à cœur de remédier au plus vite aux lacunes identifiées dans les savoirs et compétences car ce sera définitivement trop tard s'ils doivent attendre que l'élève ait 14 ou 15 ans...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs