Accueil Société Enseignement

Le CEB, une épreuve en dents de scie

Les épreuves du certificat d’étude de base débutent ce jeudi. Jugées trop faciles par certains, trop difficiles pour d’autres. A la veille de l’épreuve fatidique, il est l’heure de faire le point.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Trop facile le CEB », « A mon époque, je peux te dire qu’on ne réussissait pas si facilement, « Tu ne vas pas aller bien loin avec ce bout de papier ». Chaque année, c’est la même rengaine. L’oncle, un peu grincheux, y va de son petit commentaire pour tenter de dédramatiser (en vain) les épreuves du certificat d’études de base, mieux connues sous le petit nom de CEB, que l’enfant, installé à ses côtés, passera prochainement. On vous l’accorde, c’est épuisant. Pour autant, a-t-il vraiment tort ? D’avance, la réponse ne fait pas l’unanimité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par noel lelon, jeudi 17 juin 2021, 7:03

    Les écarts de résultats entre écoles sont très élevés. Tout simplement parce que l’indice socio-économique moyen des élèves de chacune d’elles varie lui aussi dans de gigantesques proportions. La FWB est la championne de la ségrégation scolaire parmi les septante-neuf (79) pays, OCDE plus associés, qui participent aux enquêtes PISA. Ces dernières mesurent un écart de résultats correspondant à 3 années scolaires auprès des élèves âgés de 15 ans en FWB ( voir notamment les "indicateurs de l’enseignement" publiés par le ministère FWB). Hallucinant ! L’iniquité du système s’observe bien sûr aussi dans les résultats du CEB. Pour que l’amplitude de ces écarts n’apparaisse pas trop dans les résultats du CEB, il faut en calibrer les épreuves. On "sauve" ainsi plus ou moins les apparences et on maintient les inégalités.

Aussi en Enseignement

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs