Accueil Société

Coronavirus: les chiffres en constante baisse avec moins de 600 personnes hospitalisées

Le taux de reproduction du virus est toujours en baisse constante et se situe désormais à 0,71. Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir.

Temps de lecture: 2 min

Entre le 7 et le 13 juin, 738 nouvelles contaminations au coronavirus ont été dépistées en moyenne par jour, en baisse de 43 % par rapport à la semaine précédente, selon les derniers chiffres publiés jeudi par l’Institut de santé publique Sciensano. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 1.077.758 infections ont été diagnostiquées.

Mardi, 592 personnes étaient hospitalisées en raison du Covid-19, dont 247 patients traités en soins intensifs.

Le nombre moyen d’admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus entre le 10 et le 16 juin est, quant à lui, descendu à 39,6 soit une baisse de 25 % par rapport à la période de référence précédente.

Entre le 7 et le 13 juin, 7 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, portant le bilan à 25.110 morts depuis le début de la pandémie en Belgique.

Près de 39.400 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 2,4 %.

L’incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteint 123,3 sur 14 jours. Le taux de reproduction du virus est toujours en baisse constante et se situe désormais à 0,71. Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Durieux Karine, jeudi 17 juin 2021, 11:44

    La moitié des hospitalisations en USI se concentre dans la région bruxelloise et le Hainaut... Ce sont aussi les deux endroits où le taux de vaccination est le plus bas.

  • Posté par RC Peeters, jeudi 17 juin 2021, 9:22

    Pourquoi vacciner nos enfants? L'Agence Italienne de Pharmacologie vient de publier son rapport de surveillance sur les vaccins Covid, jusqu'au 26 mai 2021, Il faut s'assurer que les bénéfices d'un vaccin l'emportent sur les risques. Mais pour cela il faut une information correcte qui est à la base de tout choix éclairé". https://www.aifa.gov.it/documents/20142/1315190/Rapporto_sorveglianza_vaccini_COVID-19_5.pdf

  • Posté par massacry olivier, jeudi 17 juin 2021, 20:01

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters continue son travail de sape quotidien, tel est sa mission. Aujourd'hui sa propagande est son opposition à la vaccination enfantine, mais ne soyons pas dupe, il est un antivax forcené. Avec lucidité Mr Rambeaux souligne les défauts de son argumentation. Notons qu'il est difficile de ne pas se tordre de rire lorsque le croisé nous assure avec aplomb que tout choix éclairé repose sur une information correcte, alors qu'il est abonné à toutes les fakes news et pseudo sciences. Au fait, n'étant pas polyglotte, peut-il nous indiqué à quel page de se rapport italien il se réfère pour récuser la vaccination des enfants? Au fait dans ce rapport a-t-il lu un quelque passage dénonçant l'effet meurtrier de la vaccination, car rappelons-le ce fut son crédo pendant quelques semaines? Mais bon avec le croisé Peeters on sait désormais que la raison est sous l'effet de la contradiction permanente.

  • Posté par Rambeaux Paul, jeudi 17 juin 2021, 12:24

    "Pourquoi vacciner nos enfants ?". Primo, ce n'est pas la question qui est posée actuellement (et en tout cas pas dans ce fil ! Mais bon, c'est compulsif, chez vous...). Il ne s'agit pas de savoir s'il faut vacciner les enfants, mais de savoir si on PEUT les vacciner - car pour le moment, ce n'est pas autorisé, malgré l'AMM pour le Pfizer. Secundo, quant à savoir s'il faut le faire, ce n'est pas aux antivax d'en décider. C'est toujours amusant de voir ces "farouches défenseurs de la liberté" trouver normal qu'on interdise la vaccination à ceux qui la voudraient. Cela en dit long sur leur conception de la liberté, soit dit en passant. Par ailleurs, même si les bénéfices sanitaires individuels sont moindres que pour les adultes (ils n'en sont pas nuls pour autant), les bénéfices sont surtout, pour les enfants, d'abord la possibilité de assurer correctement l'enseignement dès septembre, quand les chiffres remonteront inévitablement (grâce aux antivax), et ensuite de pouvoir libérer les enfants de la charge psychologique qui a pesé sur eux avec les mesures d'isolement et la crainte de contaminer ceux qu'ils aiment. Mais une fois de plus, c'est aux parents de décider, pas aux antivax.

  • Posté par Blaes Edmond, jeudi 17 juin 2021, 7:03

    Très étonnant le nombre de contaminés a donc diminué de 29 personnes depuis hier ! Le Soir pourrait-il expliquer ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko