Accueil Culture Livres

C’est du belge: Sophie Wouters passionne et émeut avec la triste histoire de Célestine

Amélie Nothomb à propos de ce premier roman : « Cette nuit, j’ai lu Célestine. Ton texte m’a bouleversée, je n’ai pas pu m’arrêter. Je te dois une nuit blanche. » Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Pour un premier roman, c’est une réussite. Pendant plus de vingt ans, le travail de cette artiste peintre, essentiellement axé sur l’être humain, son regard, sa solitude, son individualité, ainsi que sur l’universalité et l’intemporalité des sentiments, s’est traduit dans la peinture. « Et c’est tout naturellement que l’écriture s’est imposée comme un nouveau souffle pour explorer autrement l’âme humaine et que je vis aujourd’hui ces deux modes d’expression avec le même bonheur », écrit-elle sur son site. Et voilà donc son premier roman. « Cette nuit, j’ai lu Célestine. Ton texte m’a bouleversée, je n’ai pas pu m’arrêter. Je te dois une nuit blanche. » Cette phrase d’Amélie Nothomb est reprise sur le quatrième de couverture. Une belle promo. Et pas abusive : Célestine, c’est vraiment pas mal du tout.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs