Accueil Société

La Wallonie débloque 145 millions pour ses bus

Des efforts importants pour acheter de nouveaux bus, essentiellement hybrides. D’autres investissements prévus pour des sites propres et des gares TEC.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement wallon réuni ce jeudi matin a approuvé une série de dossiers liés au financement de l’Opérateur de transport de Wallonie, en réalité les sociétés TEC, dont les bus sillonnent le territoire. Globalement, l’enveloppe pour 2021 pèse 145 millions d’euros.

« Il s’agit d’un montant très conséquent qui va permettre aux TEC de poursuivre leurs investissements au bénéfice des usagers des transports en commun », a fait valoir Philippe Henry (Ecolo), le ministre en charge de la Mobilité.

L’essentiel de ce montant ira à la modernisation et au renouvellement du matériel roulant. Pas moins de 183 bus seront achetés en 2021 pour remplacer une partie de la flotte actuelle. Il s’agira notamment de 138 véhicules hybrides. En outre, l’acquisition de 64 autres véhicules (dont 41 bus hybrides) permettra le développement de l’offre de transport de Wallonie.

D’autres montants sont réservés à l’amélioration des infrastructures : réalisation de sites propres, réaménagement des gares et des arrêts de bus.

Près de 5 millions sont prévus pour le métro léger de Charleroi. Les sites propres en projet se situent à Liège, Mons et Namur, mais aussi à Ferrières, pôle scolaire bien connu, et à Omal, à proximité d’un dépôt. Sept gares de correspondance sont annoncées à Braine-l’Alleud, Charleroi (Beaux-Arts), Fleurus, Genval, Namur, Saint-Ghislain et Silly.

Une partie de ces investissements s’inscrit dans le cadre du plan de relance de la Région.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko