Accueil Belgique Politique

Signes convictionnels: pas d’appel pour la Stib, mais une neutralité pour les fonctions d’autorité ou en contact avec le public

La Stib n’ira pas en appel de l’ordonnance du tribunal du travail la condamnant pour double discrimination.

Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 1 min

Le gouvernement bruxellois a tranché : la Stib n’ira pas en appel de l’ordonnance du tribunal du travail la condamnant pour double discrimination. Cela ne veut pas dire pour autant que les signes convictionnels seront largement autorisés dans l’entreprise de transports publics.

Le compromis conclu entre partenaires de la majorité prévoit en effet qu’une réflexion sera initiée à ce sujet en interne, en vue de modifier le règlement interne de travail. Mais prévoit deux balises : la neutralité exclusive (pas de port ostentatoire de signes convictionnels) reste la règle pour les fonctions d’autorité ou en contact avec le public. Pour les autres fonctions, des dérogations pourront être introduites, il appartient à la direction générale de les détailler. Un cadre sera par ailleurs défini pour lutter contre le prosélytisme.

Par ailleurs, la majorité régionale propose d’ouvrir rapidement un large débat « participatif et citoyen » au Parlement bruxellois sur la neutralité des services publics.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

59 Commentaires

  • Posté par collin liliane, jeudi 17 juin 2021, 20:49

    Et dire que tous les bobos nous vantaient (nous vendaient?) un enrichissement multiculturel et qu'il s'est trouvé des idiots utiles pour y croire.... C'est à pleurer.

  • Posté par collin liliane, jeudi 17 juin 2021, 20:28

    "Un cadre sera par ailleurs défini pour lutter contre le prosélytisme." Qui peut croire une pareille affirmation alors qu'on sait qu'il est impossible de lutter contre le prosélytisme, que cela fait des années qu'il sévit à la STIB et que le fondateur du parti Islam Redouane Ahrouch y travaillait? Le prosélytisme est une obligation coranique pour tous les musulmans et rien, absolument rien, ne les empêchera d'en faire. Bref, une déclaration parfaitement hypocrite qui prend les tenants de la neutralité pour des parfaits imbéciles qu'on peut calmer calmer des promesses complètement bidons. Et pour le "large débat « participatif et citoyen", c'est non, non, non et non. Il n'y a aucun débat à avoir: la neutralité totale dans les services publics ne se discute pas.

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 18 juin 2021, 14:30

    @Collin Liliane, ils se gargarisent de mots creux pour étouffer l'affaire comme s'il était encore possible de revenir à la neutralité quand on s'est dépouillé volontairement de tout recours juridique et qu'on va même indemniser la plaignante lui reconnaissant par là (et ensuite à tous les autres qui se gausseront des règles de l'égalité du comportement dans le vivre ensemble ) que leur cause est juste et justifie tout les moyens pour la faire progresser.

  • Posté par Bronchart Marc, jeudi 17 juin 2021, 18:35

    Cela m'incite à voter MR.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 17 juin 2021, 17:36

    Honte au gouvernement bruxellois.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs