Accueil Société

Climat: la justice condamne sévèrement la faiblesse de l’action belge

Faute de prendre les mesures nécessaires contre le changement climatique et de coopérer loyalement et sainement, le fédéral et les trois Régions sont fautifs, violent le code civil et la Convention des droits de l’homme, vient de juger un tribunal.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Un différend de plus de six ans vient de trouver son épilogue provisoire devant la Justice belge. L’Etat fédéral et les trois Régions ont été condamnés dans « l’affaire climat » pour n’avoir pas agi avec suffisamment de vigueur contre le changement climatique. Le tribunal de première instance de Bruxelles s’est prononcé dans cette affaire entamée en avril 2015 qui oppose le fédéral et les Régions d’une part, à l’ASBL Klimaatzaak rejointe par 8.422 citoyens, d’autre part, soutenus par près de 50.000 personnes. Les trois juges bruxellois qui ont rendu le jugement de 84 pages dont Le Soir a pu prendre connaissance sont particulièrement sévères à l’égard de la gouvernance climatique belge et l’absence de coopération entre fédéral et Régions. Le tribunal n’a cependant pas suivi les plaignants qui demandaient l’imposition à la Belgique d’objectifs plus sévères de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 7 novembre 2021, 14:10

    La mal-information, voire la désinformation quant au vrai coût d’un système électrique basé sur les renouvelables est précisément un des problèmes. « Pendant des années, on a menti aux gens en leur promettant que les renouvelables permettaient de lutter contre le réchauffement climatique, que cela créait de l’emploi, que leur coût était compétitif par rapport au nucléaire… Tout est faux. Ces chiffres, donnés par la filière, ont été gobés par des journalistes et des politiques trop heureux de passer à peu de frais pour modernes et écolos. » Pareil pour tout le reste, depuis les ours blancs, en passant par le caractère anthropique et le soi-disant rôle déterminant du CO2.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, lundi 21 juin 2021, 10:45

    Il faut trainer le haut clergé Ecolo qui va remplacer une énergie zéro carbone par des centrales à gaz devant les tribunaux. Il faut trainer ces dogmatiques, NON SCIENTIFIQUES, devant les tribunaux car ils vont entrainer le chaos énergétique économique et la plus grande hécatombe humaine qui relèguera Hitler, Mao, Staline, Polpoth, etc. au rang d'enfant de cœur dans la cour des plus grands génocidaires de l'histoire. On a condamné, à juste titre, l'église catholique pour avoir brulé des sorcières. Ces criminelles, devenus grands prêtres du dogme vert, sont en train de faire la même chose avec ceux qui blasphèment leur religion...

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 18 juin 2021, 0:14

    Encore un jugement "de première instance" qui se fera retoquer en Appel : c'est a croire que ces juges de 1er degré sont soit tous des "amateurs" peu expérimentés; soit plus facilement influençables par le diktat des groupuscules minoritaires ... qui pullulent en ce moment !

  • Posté par Hoebanckx Ludovic, jeudi 17 juin 2021, 18:58

    Quel climat ?! La température mondiale fait la chute libre ! Ces activistes ont tords et font tout pour ne pas perdre la face...

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 18 juin 2021, 0:26

    @Dechamps Fr. Et même sans contester vos chiffres ... je ne vois pas ce qui permet à un juge de condamner un gouvernement en le rendant RESPONSABLE de cet état présumé des choses; directement ou indirectement ! Qu'est-ce que ces "ronds-de-siège" en savent de l'aspect scientifique du réchauffement ? Si ce n'est que par calcul inférentiel entre l'avant et l'après ... je peux déjà leur souhaiter bonne chance de débattre sur une cause simple et évidente : la surpopulation!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs