Accueil Monde France

Procès Bygmalion: six mois de prison ferme requis contre Nicolas Sarkozy

L’ancien président français, absent à l’audience, est jugé depuis le 20 mai au côté de 13 autres prévenus.

Temps de lecture: 1 min

Une peine d’un an de prison dont six mois avec sursis et 3.750 euros d’amende ont été requis jeudi à l’encontre de Nicolas Sarkozy, jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

A la fin d’un réquisitoire à deux voix, les procureurs ont souligné la « totale désinvolture » de l’ex-chef de l’Etat dans la gestion des finances d’une campagne « en or massif », qui a coûté près du double du plafond autorisé. M. Sarkozy, absent à l’audience, est jugé depuis le 20 mai au côté de 13 autres prévenus.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par marsily louise, jeudi 17 juin 2021, 20:59

    on a tjs au tournant ce qu'on mérite !!

  • Posté par Lucas Ariane, jeudi 17 juin 2021, 17:43

    J'en ai assez de ces patrons qui ne s'occupent pas du financier. Ils sont responsables. Sarkozy derrière des BARREAUX.

  • Posté par Bassem Philippe, jeudi 17 juin 2021, 17:12

    ce n'est pas ce genre de sanctions qu'il faut prendre avec ce genre de voyous en col blanc. il faut qu'ils disparaissent des postes à responsabilité, publics et même privés.

  • Posté par Schlebe Bernard, vendredi 18 juin 2021, 17:06

    tout à fait d'accord avec vous. La sanction est insuffisante. Les politiciens élus et pris la main dans le sac ne devraient plus jamais occuper de postes politiques ni de fonctions dans le secteur public.

  • Posté par Jean Luc, jeudi 17 juin 2021, 17:19

    Comme vous avez raison ! Ca laissera plus de place pour les voyous en salopette bleue !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une