Accueil Sports Football Diables rouges

Danemark - Belgique: montées diaboliques pour Hazard et Witsel

Montés à l’heure de jeu, Eden Hazard et Axel Witsel ont dynamisé l’animation des Diables rouges. Et ont prouvé que la Belgique a bel et bien besoin de ses cadors, surtout dans des circonstances plus délicates.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les mauvaises langues le croyaient dépassé, voire cramé. Hors de forme et plombé par les pépins musculaires depuis quasiment deux ans, Eden Hazard a profité du Parken Stadium pour faire taire les plus sceptiques. Pour retrouver une part de confiance et de rythme, aussi. De là à parler de renaissance ? Il y a encore un pas que l’on n’oserait déjà franchir, tant cela fait un bail que le principal intéressé n’a plus enchaîné plusieurs prestations – ne fût-ce que trois – de haut niveau. Après avoir retrouvé le chemin de la compétition face à la Croatie (8 minutes de jeu) et en Russie le week-end dernier (18), Eden Hazard a, ce jeudi, eu droit à 31 minutes. Le temps pour les Diables rouges de renverser le Danemark. Le temps, également, pour lui de se montrer décisif avec un décalage très bien dosé en direction de Kevin De Bruyne (son 9e assist dans un grand tournoi depuis 2014). Une première, sous la vareuse noire-jaune-rouge, depuis le 19 novembre 2019 contre Chypre (6-1).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs