Accueil Culture

Saule Dare-dare

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Après L’éclaircie et ses allures plus pop, Baptiste a voulu retrouver ses racines, les sources d’une chanson française boisée qui s’attache aux textes comme aux mélodies simples. Entre tendresse et mélancolie, bouffées d’optimisme et relations apaisées après une rupture sentimentale, Saule va à l’essentiel, sans fard ni gêne, mais toujours avec cette poésie douce. À l’image du très beau « Marta danse » (en hommage à Marta Gonzalez victime d’Alzheimer écoutant « Le lac des cygnes ») et même de la reprise étonnante de « Les démons de minuit » de Images.

Label 30 Février-PiaS.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs