Caves et routes inondées, crue: le Hainaut et le Brabant wallon fortement touchés (vidéo)

Routes, caves inondées. De violentes pluies se sont abattues dans plusieurs provinces. La Belgique est en double alerte aux orages et aux journées d’intense chaleur.

>> La météo région par région

Le Hainaut touché

Des orages, suivis de pluies torrentielles, sont tombés cette nuit dans certaines zones de Wallonie picarde. Les pompiers, qui sont intervenus à une quinzaine de reprises, sont toujours sur le terrain, indique le dispatching de la zone Wapi.

Des orages ont éclaté vendredi, vers 01h00 du matin, dans la zone située à l’Est de la Wallonie picarde. Ce sont essentiellement les villes et communes de Péruwelz, Leuze, Ath, Bernissart et Lessines qui ont été touchées par ces orages, suivis de pluies torrentielles.

« A 6h30, nous avions effectué une quinzaine d’interventions, principalement pour des arbres couchés au sol et des branches jonchant les voiries. Il y a eu quelques inondations. Nos équipes sont toujours sur le terrain et les gens vont seulement se réveiller et constater certains dégâts. On n’a pas terminé. On ne déplore aucun blessé », précise-t-on au dispatching des services de secours de la zone Wapi.

La N568 Farciennes-Jumet à hauteur de Fleurus est fermée à la circulation ce vendredi matin à la suite d’inondations, a indiqué CIC Hainaut. Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est dénombrent une quarantaine d’appels pour des caves inondées.

La chaussée a été fermée à la circulation vendredi matin à hauteur de Fleurus et de la borne kilométrique 9.9 vers la N90 à Châtelineau à la suite d’inondations, a annoncé CIC Hainaut.

Les pompiers de la zone de secours Hainaut-Est ont reçu la nuit de jeudi à vendredi une quarantaine d’appels à la suite de l’orage qui a traversé la région de Charleroi. « C’était essentiellement pour des caves inondées et des pompages d’eau. Mais la moitié de ces interventions n’ont plus été nécessaires puisque l’eau s’est évacuée toute seule ou parce qu’il n’y avait pas assez d’eau accumulée pour effectuer un pompage », a précisé Michel Mean, porte-parole de la zone de secours.

Le Brabant wallon aussi

Plusieurs dizaines d’appels à l’aide ont été enregistrés durant la nuit de jeudi à vendredi en raison des conséquences des fortes pluies.

Les pompiers brabançons wallons ont été appelés à intervenir essentiellement dans les entités de Jodoigne et de Wavre où des caves et voiries ont été inondées.

Des branchages et arbres ont également dû être évacués.

Peu avant 8h00, les secouristes apprenaient que le Train, un affluent de la Dyle, commençait à sortir de son lit à Grez-Doiceau. « Nous assistons à un début de débordement en quelques points bas de la commune. Cela vient essentiellement des eaux récoltées par le cours d’eau à Piétrebais et Chaumont-Gistoux. La situation génère essentiellement des perturbations au niveau de la circulation », commente le bourgmestre Alain Clabots.

La rue du Pont-au-Lin a été fermée à la circulation. L’accès à l’école communale reste néanmoins possible. Des inondations de voirie sont également observées dans l’avenue de la Violette ainsi que dans le hameau de Cocrou.

« La chaussée de Jodoigne est bloquée jusqu’au bois de Beausart », précise encore le bourgmestre Clabots.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous