Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: la politique internationale vis-à-vis d’Haïti doit changer!

Plus de 150 organisations (syndicats, ONG, associations, mouvements paysans, féministes, citoyens) haïtiennes, européennes, latino-américaines, canadiennes et africaines appellent à un changement de politique internationale vis-à-vis d’Haïti.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

En octobre 2020, était lancée la campagne internationale Stop silence Haïti ! Huit mois plus tard, où en est-on ? Toutes les exactions, violences et injustices dénoncées dans cet appel se sont aggravées. La pauvreté s’est accrue, la faim affecte plus de 4 millions de personnes, les enlèvements – doublés de viols –, se sont multipliés, et les bandes armées ont encore étendu leur pouvoir. L’insécurité généralisée touche toutes les couches de la population, compromettant un peu plus l’accès aux services sociaux de base, dont l’éducation et la santé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Levaux Marie-Noelle, vendredi 18 juin 2021, 15:57

    Haïti , pays indépendant depuis plus de deux cent ans, et qui depuis n’a jamais été colonisé, a été jusqu’ici incapable de se développer seul. Pour quelles raisons une intervention de la communauté internationale, sous quelle que forme que ce soit , changerait cette situation ?

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 19 juin 2021, 15:49

    Levaux M-N : je me pose la même question...et les millions et millions de dons qui n'arrivent jamais dans les bonnes mains...un pays se change surtout de l'intérieur...

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche Ukraine: un combat anti-colonial

Alors que la Russie franchit une nouvelle étape dans l’escalade guerrière en proclamant l’annexion de quatre régions d’Ukraine et une mobilisation partielle, il est nécessaire de rappeler le caractère génocidaire et colonialiste de l’agression russe. Soutenir l’Ukraine dans la durée est essentiel pour sauvegarder la démocratie et les libertés. Il est grand temps de considérer enfin l’Ukraine comme une grande nation qui a de droit sa place dans la famille européenne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs