Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: écoutons le Grand Comploteur

La difficulté est grande, aujourd'hui, de distinguer l’information fiable, diffusée par des médias fiables, en face des contre-vérités répandues par les complotistes et par combien d'autres. L’auteur de cette carte blanche livre une réflexion sur le sujet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une épidémie en entraîne une autre. Ou elle aggrave une maladie déjà présente, qui va tabler sur les circonstances pour redoubler de virulence ou frapper de nouvelles victimes. Ainsi en est-il du « complotisme », mot dont la propagation n’est pas loin de concurrencer celle de « confinement ».

Tentons de cerner l’attitude du complotiste intégral – dont il est heureusement probable qu’il n’existe pas sous cette forme absolue. Il refuse toute évidence. Chaque fait, même simple et banal, n’est jamais le fruit du hasard ni d’une action humaine de première intention. Derrière ce fait se cache la main secrète de Quelqu’un. L’identité de ce Quelqu’un varie à l’infini selon les cas. Mais son dessein ne varie jamais : faire croire, duper, manipuler, faire prendre des vessies pour des lanternes à une majorité silencieuse de moutons de Panurge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs