MR: une nomination fait polémique

MR: une nomination fait polémique

Certains libéraux s’émeuvent de la désignation, au poste de vice-présidente de l’intercommunale carolo ISPPC, d’une jeune femme très proche du président Bouchez. D’autant qu’il avait déjà désigné la sœur de celle-ci à la Loterie nationale.

C’est le président d’arrondissement qui a officiellement procédé à cette nomination, sachant que ce mandat revient à un/une conseiller/conseillère communale, ce qu’est l’intéressée. Qui fut déjà administratrice ISPPC en tant qu’élue locale de Charleroi avant que Bouchez ne soit président, et l’était à nouveau. Disposant d’un master en sciences politiques, elle est également conseillère dans différents cabinets ministériels libéraux depuis 2010.

Si certains s’émeuvent de cette nomination «privilégiée», d’autant que l’intéressée n’était pas l’administratrice la plus assidue aux réunions du CA, d’autres s’interrogent: une jeune femme compétente, petite amie d’un haut mandataire politique, a-t-elle encore le droit de faire carrière?

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous