Accueil Sports Cyclisme Route

Championnat de Belgique de cyclisme: Tim Merlier, de l’ombre à la lumière

Deux ans après son sacre inattendu à Gand, le sprinter de la formation Alpecin endosse le statut d’homme à battre, désormais reconnu comme une pointure mondiale

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En s’imposant de manière autoritaire à Novara, au terme de la première étape du Giro, Tim Merlier aura sans doute repensé que deux ans plus tôt, il était encore sans contrat. Moins de deux saisons pour s’ériger en valeur sûre du peloton belge et en sprinter de premier plan, capable de régler un emballage massif sur un Grand Tour, un domaine où la Belgique connaissait une période de disette.

Un avènement autant qu’un coup gagnant des frères Christoph et Philip Roodhooft qui ont, une fois encore, eu le nez creux en enrôlant le citoyen de Wortegem-Petegem le 1er juin 2019. Moins d’un mois plus tard, il leur offrait le maillot de champion de Belgique, réglant Dupont, Van Aert et Gilbert sur la ligne de Gand. Une tunique tricolore qu’il allait porter pratiquement 15 mois « grâce » au Covid et à un calendrier décalé, la succession de Merlier n’ayant été disputée que le 22 septembre. Lauréat, son équipier Dries De Bondt n’endossant du coup le maillot que les neuf mois suivants.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs