Accueil Sports Football Diables rouges

Edito: entre certitudes et doutes

À Saint-Pétersbourg et à Copenhague, Roberto Martinez a dû et su rectifier le tir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Sur le plan tactique en Russie avec un repositionnement plus adéquat suite un premier quart d’heure délicat et au Danemark, il a sorti KDB de son chapeau pour renverser la situation. Une certitude : pour aller loin, la Belgique a besoin de ses cadors (Courtois, Lukaku, De Bruyne, Eden Hazard et Witsel). Ils sont de retour. Rassurant !

Par contre, la défense plutôt bancale inquiète. Cela me rappelle cette question de Raymond Goethals à Gérard Houllier peu après le Mondial 1998 : Comment les Bleus ont été champions du monde sans attaquant ? Guivarc’h, reconverti en vendeur de piscines, était le titulaire en panne d’efficacité. La question se pose aujourd’hui à Roberto Martinez mais sous l’angle : Comment remporter l’Euro sans une défense solide et fiable ? Un sacré défi pour le coach espagnol avant le début des choses sérieuses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs