Bulle sociale, horeca...: les annonces du Comité de concertation

Bulle sociale, horeca...: les annonces du Comité de concertation

Le Comité de concertation a annoncé de nouvelles mesures. On ouvre, comme prévu, tous azimuts. Car « les conditions posées sont remplies ». A savoir : les indicateurs épidémiologiques évoluent positivement, avec moins de 500 personnes en soins intensifs, moins de 75 admissions en hôpital ces sept derniers jours, ajoutez à cela les progrès enregistsérés dans la campagne de vaccination. Les mesures prévues pour le premier juillet sont donc mises en œuvre… dès le 27 juin. On décidera le 16 juillet prochain, là encore sur la base des données disponibles – le variant delta, ou indien, inquiète généralement en Europe –, à propos des assouplissements qui entreront en vigueur le 30 juillet.

Plus d’interdiction de rassemblement dans l’espace privé

A partir du 27 juin, l’interdiction de rassemblement dans l’espace privé est abrogée. On fixe un cadre tout de même : en plus du foyer familial, on pourra recevoir huit personnes à domicile (quatre actuellement). C’est vrai aussi pour les hébergements touristiques (vacances en famille). Les enfants de moins de 12 ans ne sont pas comptabilisés. Les hébergements touristiques pouvant accueillir plus de 15 personnes n’ont pas de limite quant au nombre de personnes pouvant être accueillies, à condition de respecter strictement les protocoles spécifiques qui leur sont applicables.

L’interdiction de rassemblement sur la voie publique et l’espace public prend fin le 27 juin. Tout comme les restrictions ayant trait aux manifestations.

Huit personnes à table. On ferme à 1 heure

Dans l’horeca : à partir du 27 juin, un maximum de huit personnes par table est autorisé, enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis non compris. Un foyer, quelle que soit sa taille, peut partager la même table. À partir du 27 juin, l’heure de fermeture obligatoire des établissements est fixée de 1h00 à 5h00 du matin. Le service à domicile dans le cadre des activités horeca est également autorisé jusqu’à 1h, au plus tard. Egalement : le nombre de clients admis à l’intérieur par banquet ou réception ne connaît plus de limite.

Dans l’horeca on autorisera l’usage de plexiglas sur les terrasses.

A partir du 27 juin les sports de café (billard, snooker, fléchette, kicker…) et les jeux de hasard dans les établissements horeca sont autorisés moyennant l’utilisation obligatoire du masque.

Pour ce qui concerne les entreprises et associations offrant des biens ou services aux consommateurs, là encore à partir du 27 juin, la limitation relative à l’accueil de consommateurs en groupes de deux personnes est abrogée.

Les magasins de nuit peuvent rester ouverts jusqu’à 1 heure.

Les forains

Marchés, marchés annuels, braderies, brocantes, marchés aux puces, fêtes foraines ? S’agissant de ces dernières, le forain doit veiller, à l’intérieur de chaque attraction, à ce que la distance sociale en vigueur soit respectée entre les visiteurs ou les groupes autorisés. De manière générale, les règles en vigueur concernant les mesures sanitaires (désinfection des mains avant l’attraction), le port du masque et la distanciation sociale sont rappelées par des affiches à chaque stand ou attraction. Seul un plan de circulation à sens unique doit être élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché ou la fête foraine lorsque le nombre de visiteurs dépasse les 5.000 visiteurs à un même moment. Aucune dérogation à ce nombre de visiteurs n’est autorisée. Pendant les mois de juillet et août, une obligation de masque est en outre d’application.

Télétravail

L’obligation de télétravail ne sera plus d’application à partir du dimanche 27 juin. Il restera cependant fortement recommandé.

Secteur événementiel

Le Comité de concertation confirme les décisions annoncées pour le premier juillet. Ainsi, les événements en intérieur pourront accueillir 2.000 personnes, avec masques, places assises et distanciation sociale. La salle pourra être remplie à 100 % de sa capacité. Les événements en extérieur pourront eux aussi accueillir 2.000 personnes, uniquement pour les événements tests, mais les mesures pourront être moins strictes si tous les visiteurs peuvent présenter une preuve de vaccination complète, un test PCR ou antigénique ou un certificat de rétablissement. Il pourra alors être question de laisser tomber le masque et d’assister au spectacle debout. Chaque événement aura ses règles particulières. Pour ce qui concerne les cérémonies de mariage, il n’y aura plus de limites spécifiques, ce sont les règles de l’horeca qui s’appliquent. Attention : danse interdite et il ne sera pas possible de prendre des « vins d’honneur » debout.

Le « Covid Safe Ticket »

Il ne voit pas encore le jour. Le fédéral et les régions doivent conclure un accord de coopération. Le texte doit aussi être soumis au Conseil d’Etat et approuvé les parlements. Tout cela avant les vacances parlementaires.

Les tests en pharmacie

Le Comité de concertation va aussi autoriser les tests en pharmacie jusqu’au 30 septembre. A charge du patient, il sera autorisé dans le cadre des obligations de voyages et, à partir de mi-août, pour les grands événements.

Réouverture des douches et vestiaires

Le Comité de concertation a aussi pris quelques décisions générales. Ainsi, les personnes de moins de 18 ans peuvent toujours être accompagnées d’un adulte pour toute activité. L’infrastructure sanitaire (notamment dans les piscines) peut être rouverte (douches, vestiaires).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous