Accueil Société

Après l’exil, la prison et la torture, les damnés de Téhéran sont arrivés en Belgique

Après une enquête sur une fausse affaire de trafic de visas, neuf Iraniens ont pu gagner la Belgique. Ils racontent l’exil, la prison, la torture et leurs espoirs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Costume et cravate impeccables, un grand sourire barre le visage de Saeed Bashirtash. L’opposant au régime iranien et mari de la députée fédérale N-VA Darya Safai, se propose de faire les présentations, passant aisément du farsi au français. Autour de lui, six des neuf Iraniens qu’il a aidés à gagner la Belgique depuis la Turquie, avec chacun en poche un visa humanitaire accordé par la Belgique.

Le groupe est arrivé en début de semaine sous le soleil de plomb bruxellois. Issue heureuse d’une saga houleuse, marquée par une péripétie politico-judiciaire qui aura fait craindre une nouvelle affaire de trafic de visas liée à la N-VA. Rumeurs balayées récemment par le parquet fédéral.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par collin liliane, samedi 19 juin 2021, 14:09

    Hadith no 14 d’Ibn Mas`ûd sur "l'inviolabilité du sang du Musulman" : « Il n'est pas licite de faire couler le sang du musulman, sauf s'il s'agit d'un des trois coupables que voici : le fornicateur dont le mariage a été consommé, le meurtrier qui subira le sort de sa victime, et l'apostat qui se sépare de la communauté musulmane. » L'ayatollah Khomeini a argué de ce principe pour émettre une fatwa de condamnation à mort contre l'écrivain britannique Salman Rushdie.

  • Posté par stals jean, vendredi 18 juin 2021, 23:43

    Fameux témoignage, sur le vif, si je puis dire, sur ces islamistes radicaux, extrémistes tortionnaires au Pouvoir politique en Iran. Mais pareils accusations par ceux qui ont vécu dans leur chair ces maltraitances en tant que prisonniers politique, seront ignorées sinon démenties par toutes ces femmes soldats de l'islam de la charia qui s'évertuent à porter leur uniforme dans les Administrations publiques belges en l'occurance et aussi dans d'autres démocraties où elles vive en sécurité. étendard on ne peu plus "convictionnel" en effet que ce voile, fièrement porté en signe d'appartenance à cette idéologie politico religieuse et fasciste qui piétine sans désemparer la "Charte Universelle des droits de L'Homme" ...

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs