Accueil Monde Asie-Pacifique

Ebrahim Raïssi, le nouveau président iranien, incarne le système pur et dur

L’élection présidentielle de ce 18 juin lui était promise, il l’a gagnée au premier tour avec plus de 60 % des voix. Portrait express d’un homme sans charisme mais non sans ambitions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Élu vendredi lors d’une élection présidentielle en Iran où ses challengers n’avaient visiblement pas la carrure ou les soutiens pour lui barrer la route, l’ultraconservateur Ebrahim Raïssa, 60 ans, s’était présenté comme le champion de la lutte anticorruption et le défenseur des classes déshéritées. « Seyyed », c’est-à-dire descendant du Prophète et donc membre de la hiérarchie religieuse, Raïssa incarne une république islamique d’Iran austère et sans états d’âme. Au cœur du système judiciaire depuis trois décennies, il en était même devenu le chef en 2019.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Albin S. Carré, dimanche 20 juin 2021, 11:14

    Ce président "pur" et dur n'est rien d'autre qu'un vil assassin se partageant le pouvoir d'une abjecte dictature avec une bande de criminels enturbannés. Il paraît que ce tueur est un descendant du "prophète" (interdiction de rire!) ce qui le rend plus proche de dieu et par conséquent encore plus pervers.

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 19 juin 2021, 21:48

    Bientôt pareil en Belgique

  • Posté par Werpin Jean Luc, samedi 19 juin 2021, 17:16

    Les Iraniens ont voté et la voix du peuple a parlé. !!! Qu'importe le taux d'abstentions, ceux qui ne votent pas n'ont qu'à se taire et nous n'avons pas à nous occuper de ce qu'ils font à l'intérieur de leurs frontières tant qu'ils nous fichent la paix. Apprenons à nous occuper de nos affaires.

  • Posté par collin liliane, samedi 19 juin 2021, 22:52

    Quelle voix du peuple?? En Iran, les candidats non conformes à la vision islamique sont écartés et les résultats des élections sont manipulés. C'est pour cela que la moitié de la population ne se rend même plus aux urnes.

  • Posté par Klein Alain, samedi 19 juin 2021, 20:06

    "Nos affaires", ce n'est plus guère "nous" qui pouvons encore nous en occuper, car, tel le ver dans le fruit, elles sont déjà islamisées au sein de (presque) tous nos partis...

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs