Défi serre les rangs après les tensions gouvernementales sur le voile

Défi n’aurait-il pas dû quitter la majorité dès lors que l’exécutif régional se refusait à aller en appel de la décision de justice qui avait cassé le règlement de travail de la Stib?
Défi n’aurait-il pas dû quitter la majorité dès lors que l’exécutif régional se refusait à aller en appel de la décision de justice qui avait cassé le règlement de travail de la Stib? - Photo News.

Défi était réuni en Conseil général, ce samedi, à Auderghem. Établi de longue date, l’ordre du jour portait sur l’architecture institutionnelle, mais l’actualité l’a bousculé. Militants et élus ont en effet débattu sur la sortie de crise gouvernementale bruxelloise, dans le dossier du voile à la Stib.

Défi n’aurait-il pas dû quitter la majorité dès lors que l’exécutif régional se refusait à aller en appel de la décision de justice qui avait cassé le règlement de travail de la Stib ? Pour le président François De Smet, cette option aurait valu « trois semaines de gloire médiatique » à Défi, mais elle aurait ouvert une voie royale à la « neutralité inclusive » au sein de la société de transport.

« Meilleur compromis possible »

De Smet a dès lors justifié l’autre option : rester au gouvernement moyennant des garanties (des « verrous ») dans le dossier polémique. Ainsi, d’insister sur le fait que la neutralité exclusive restait la règle et que, jusqu’à la fin de la législature, le règlement de travail de la Stib ne pourra être modifié qu’à l’unanimité du comité de gestion, Défi inclus donc. Le meilleur compromis possible, selon lui, dès lors que le parti était isolé au sein du gouvernement.

Si cette position a été avalisée par l’assemblée, le sentiment d’avoir été victime d’un « coup de force » de la part des partenaires socialistes et écologistes demeure cependant très fort. « Il y a quelque chose de cassé au sein de la majorité », nous a glissés un des ténors amarantes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous