Coup de pouce pour la vaccination en Belgique: déjà 200.000 doses récupérées grâce à des seringues spéciales

La Belgique devance maintenant le Danemark et s’apprête à dépasser la Finlande. Un clin d’œil de l’actualité alors qu’on ne parle pas ici de l’Euro de football mais bien de la campagne européenne de vaccination. Avec près de 67 % de sa population adulte vaccinée avec au moins une dose de vaccin, la Belgique est dans le top 5 des pays européens et depuis une semaine maintenant, elle truste la première place des pays qui administrent le plus de vaccins par habitant : 1,23 vaccin administré pour 100 habitants. Des chiffres qu’il faut saluer tant le pari n’était pas gagné, notre pays s’étant même illustré sur le plan international par ses centres de vaccinations vides au début de la campagne. Soyons honnêtes, une partie de la performance est purement logistique : la campagne s’est accélérée à mesure que les vaccins sont arrivés. À ce stade, notre pays a reçu 9.440.000 doses de vaccins, principalement du Pfizer (6.270.000 doses) suivi par l’Astrazeneca (1.900.000 doses), le Moderna (890.000 doses) et le Janssen (380.000 doses).

Non seulement l’ensemble de ces doses ont déjà été administrées jusqu’ici mais il y en a eu encore plus puisqu’à ce stade 9.640.000 doses de vaccins ont déjà été injectées chez nous. Comment ? Grâce à l’utilisation immédiate de seringue à faible volume mort qui a permis, quand cela était possible, de retirer l’une ou l’autre dose supplémentaire des flacons de vaccins qui devaient normalement en contenir 6 pour Pfizer ou encore 10 pour Moderna. 200.000 personnes ont donc pu bénéficier de cette astuce rapidement repérée en Belgique qui a acheté massivement ces seringues spéciales dès le début de la campagne de vaccination avant que les autres pays ne fassent de même.

Astrazeneca : délai réduit à 8 semaines pour tous

Si les flacons continuent aujourd’hui d’être exploités au maximum de leurs capacités, les perspectives de livraisons à venir laisser entrevoir un été serein. Près de 5 millions de doses seront encore réceptionnées d’ici fin juillet. De quoi entériner l’administration de la première dose chez les plus jeunes. « Nous nous réjouissons de voir que la population plus jeune se montre tout aussi enthousiaste face à la vaccination, confie Sabine Stordeur, co-responsable de la task force vaccination. Nous devrions aussi atteindre de très hauts taux de protection chez eux. »

L’été sera crucial à plus d’un titre car il va falloir jongler avec les vacances des Belges et les convaincre de ne pas louper leur seconde dose de vaccin. « Les dernières données reçues d’Angleterre montrent l’importance d’avoir ses deux doses pour être protégé contre le variant Delta, précise l’expert en pharmacovigilance Jean-Michel Dogné. Qu’on ait fait le covid ou pas, le plus sûr est d’avoir un schéma vaccinal complet. »

Dans cette perspective et grâce à l’arrivée d’ici la fin du mois de juin de 700.000 doses d’Astrazeneca, les régions vont pouvoir permettre à ceux qui devaient attendre un délai de 3 mois avant de recevoir leur deuxième dose, de réduire cet intervalle à 8 semaines. « Les régions communiqueront sur les modalités mais le choix sera laissé à ceux qui ont déjà programmé leurs vacances en fonction de leur rendez-vous planifié, précise Sabine Stordeur Le système passera sans doute par QVax ou Bruvax où les gens pourront aller eux-mêmes changer leur date de rendez-vous. » Une possibilité qui augmentera aussi plus rapidement le taux de personnes complètement vaccinées dans notre pays.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous