Accueil Sports Football Diables rouges

Jason Denayer: «C’est le meilleur moment pour cette super génération de gagner un trophée»

Auteur d’une erreur en début de match contre le Danemark, les défenseurs des Diables rouges s’est exprimé en conférence de presse.

Temps de lecture: 2 min

Jason Denayer a été coupable d’une erreur contre le Danemark, la Belgique encaissant après 1 : 39 seulement après la passe ratée du défenseur central. « Ce n’est pas le meilleur début de match de ma carrière, c’est sûr », a concédé le Diable Rouge samedi en conférence de presse depuis le centre national de football de Tubize.

« J’avais deux choix : baisser la tête ou donner le meilleur de moi-même. Et j’ai fait tout ce que je pouvais », a ajouté Denayer, qui a même été félicité par le sélectionneur Roberto Martinez pour sa réaction.

Jeudi à Copenhague, les Diables ont subi pendant longtemps. « Les Danois ont effectué un pressing très agressif et très haut. Nous avons eu du mal à sortir et faire nos mouvements habituels. Après la pause, on a pu mettre notre jeu en place et cela a fait la différence. »

Le Bruxellois de 25 ans a estimé que c’était le « meilleur moment pour cette super génération » de gagner un trophée. « On a une super génération, il y a énormément de talents. »

Trois membres à part entière de cette génération ont d’ailleurs bousculé le match jeudi contre le Danemark avec les entrées de Kevin De Bruyne, Axel Witsel et Eden Hazard. « Ce sont des joueurs de classe mondiale. Que ce soit pour nous sur le terrain pour ceux qui regardent le match, ça fait du bien. Ils apportent toujours quelque chose de positif à l’équipe car ils sont d’un autre calibre. »

Samedi, Denayer a aussi abordé sa situation à l’Olympique Lyonnais, où son contrat expire au terme de la saison prochaine. « Je me sens très bien à Lyon. J’espère prolonger mon contrat mais nous ne sommes pas encore parvenus à un accord. Quelques points restent à régler. »

Lundi, Thomas Vermaelen sera titulaire contre la Finlande, a assuré Martinez vendredi. De son côté, Denayer ne sait pas encore quel rôle il aura. « Je ne sais pas encore si je vais jouer. Ce n’est pas évident mais ça fait partie du football moderne. Il faut savoir s’adapter. »

Interrogé sur les performances des autres nations présentes à cet Euro, Denayer a pointé l’Italie. « On a le temps de voir certains matches, nous nous réunissons parfois pour les regarder. Je suis sous le charme de l’Italie, qui a signé deux bonnes prestations en deux matches », a ponctué Denayer, 26 caps et 1 but pour les Diables.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir