Direction artistique de Kanal: décision ce lundi soir

Direction artistique de Kanal: décision ce lundi soir
Pierre-Yves Thienpont.

C’est ce lundi en fin de journée que les membres du conseil d’administration (C.A.) de Kanal se réunissent pour décider qui sera le directeur artistique de l’institution. Une décision qui aura un impact décisif sur toute la vie future de ce lieu culturel gigantesque qui entend réunir les différentes formes d’art, s’ouvrir largement aux créateurs belges et accueillir tous les publics, à commencer par celui vivant dans son entourage immédiat.

Suite à un appel à candidatures, un jury composé de certains membres du C.A. ainsi que de divers experts extérieurs, responsables d’institutions belges ou internationales (Musée Reina Sofia de Madrid, Whitechapel Gallery de Londres…) a rencontré plusieurs candidats sélectionnés d’après leur dossier. Ce jury a ensuite fait un choix qui sera proposé ce lundi soir au C.A., qui en tiendra compte… ou pas.

Les rumeurs qui agitent le milieu culturel laissent en effet entendre que le jury aurait été fortement divisé. On peut en tout cas parier que l’un des candidats encore en lice sera Bernard Blistène, déjà très présent à Kanal et qui vient de prendre sa retraite au Centre Pompidou à Paris. Certains semblent cependant avoir peu apprécié qu’il considère l’affaire comme faite avant même de connaître le verdict du jury, s’exprimant plusieurs fois publiquement en ce sens. Et la crainte d’une mainmise de l’institution parisienne sur Kanal reste présente. On parle plus à Paris du « nouveau pôle culturel bruxellois du Centre Pompidou » que de Kanal. Par ailleurs, Bernard Blistène, bien que retraité, vient de se voir confier une mission sur la commande publique par le président Macron en personne. Mais l’homme présente un C.V. remarquable, des contacts à n’en plus finir et, forcément, un lien fort avec le Centre Pompidou, partenaire officiel, sinon plus, de Kanal. Autant d’éléments qui peuvent peser dans la balance.

Pour le reste, on peut supposer que certains préfèrent une personnalité plus jeune pour porter un projet d’avenir. Certains pourraient aussi être séduits par une personnalité germanique ou anglo-saxonne plutôt que francophone. D’autres soulignent que pour prendre les commandes d’un lieu situé au cœur d’un quartier populaire où la population d’origine immigrée est nombreuse, une expérience dans le même genre d’institution ou de ville serait bienvenue. Sans oublier la question homme-femme. La plupart des grandes institutions culturelles basées à Bruxelles sont actuellement dirigées par des hommes.

Bref, la soirée du C.A. risque d’être longue. Verdict ce lundi soir. Si tout va bien.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous