Accueil

En Paca, la droite et l’extrême droite au coude-à-coude

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’était l’une des régions que l’on observait fébrilement, qui pouvait basculer à l’extrême droite derrière son candidat. Si Thierry Mariani (Rassemblement national) est bien arrivé en tête du premier tour avec 34,8 % des voix, l’avance annoncée est largement perdue : on est loin des 41 % d’intentions de vote. En Paca comme partout en France, le Rassemblement national a souffert de l’abstention et n’est pas parvenu à mobiliser ses électeurs. Même s’il reste en tête en Paca, – la seule région alors qu’il était annoncé en tête dans six –, il fait moins que Marion Maréchal-Le Pen, en 2015, qui avait obtenu 40,6 % des voix. Renaud Muselier, président sortant Les Républicains, soutenu par la majorité présidentielle, – qui arrive en seconde position avec 33,7 % des voix – s’est réjoui d’avoir « déjoué la totalité des sondages » en obtenant un score proche du candidat d’extrême droite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs