Accueil Monde France

Aux régionales, Macron et Le Pen défaits par le «vieux monde»

Le RN est très en-deça de ses attentes. Les Marcheurs ont très mauvaise mine. La droite et la gauche résistent : tels sont les enseignements d’un vote où l’abstention a atteint des sommets.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

Les Français, qui recommencent à peine à vivre après plus d’un an de crise sanitaire, n’avaient pas la tête à ça. On le pressentait et le premier tour des élections régionales (et départementales) n’a pas démenti ce dimanche l’intuition des sondeurs. Ce scrutin local – le tout dernier avant la prochaine présidentielle, dans dix mois –, s’est soldé par une abstention historique : 66 %. La « nationalisation » des débats n’a pas même eu l’effet d’un électrochoc sur la participation.

Ce contexte relativise la portée des enseignements de ce premier tour. Mais ceux-ci n’en constituent pas moins de grosses surprises.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 28 juin 2021, 7:01

    "Défaits"? Avec 66% d'abstentions? Je vous rappelle que celui qui arrive en tête avec 60% dans un tel cas, ne représente même pas 20% des électeurs. Posez-vous plutôt la question de la raison pour laquelle 66% des gens décident de rester chez eux au lieu de tirer des conclusions hasardeuses.

  • Posté par Borsu Patrice, lundi 21 juin 2021, 15:39

    Emmanuel Macron "subit une défaite majeure" avec le FN/RN qui baisse. Tandis qu'avec Jospin... Non rien.

Aussi en France

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs