Accueil Culture Livres

«Rien à perdre» de Roberto Montaña: un road movie pour bras cassés entre Argentine et Uruguay

Quand un vieux rocker vous entraîne dans une virée en Uruguay, vous avez intérêt à vous méfier. Ça ne peut que dégénérer.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 3 min

Ils ne se sont pas vus depuis des années. Depuis le lycée de Buenos Aires en fait. Et à cette époque, ils n’étaient pas vraiment amis. Juste des camarades de classe qui avaient traversé plusieurs années d’études sur les mêmes bancs. Aujourd’hui quinquagénaires, ils ont fini la nuit ensemble lors d’une de ces retrouvailles d’anciens où tout le monde s’est éclipsé rapidement. Et ils ont décidé de partir passer le week-end en Uruguay, dans une maison au bord de la plage dont Wave leur a vanté le charme.

Wave, c’est le rocker. Pop star, c’était son destin. Aujourd’hui, il continue à faire comme s’il l’était devenu et se trimballe dans des fringues pas possibles tout en se maquillant comme Kiss ou Alice Cooper. Y compris dans la vie de tous les jours (de toute façon, il n’en a pas d’autre) parce qu’une star doit toujours soigner son look.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs