Accueil Société

Jürgen Conings: un des cyclistes qui a trouvé le corps a filmé la scène et tenté de vendre les images à un journal allemand

Ce dimanche 20 juin au matin, dans le parc national de Haute Campine, commune de Dilsen-Stokkem, deux cyclistes (VTT) différents ont eu l’attention attirée par une forte odeur de décomposition provenant des bois.

Temps de lecture: 3 min

Après les premiers éléments de l’enquête technique (balistique) et médico-légale et les constatations effectuées sur place, le parquet précise un certain nombre d’éléments sur les circonstances de la mort de Jürgen Conings. Ce dimanche 20 juin au matin, dans le parc national de Haute Campine, commune de Dilsen-Stokkem, deux cyclistes (VTT) différents ont eu l’attention attirée par une forte odeur de décomposition provenant des bois. L’un s’est enfoncé dans les bois (sur une distance d’environ 300 à 400 mètres depuis le chemin).

Il a alors découvert le corps sans vie de Jürgen Conings. Cette personne a été ensuite entendue par la police car après avoir filmé la scène, elle semble avoir proposé les images à un média allemand. Un dossier pénal séparé a été ouvert pour ces faits par le procureur du Roi du Limbourg.

L’autre cycliste a immédiatement prévenu la police. Le corps se trouvait dans un secteur du bois particulièrement touffu et difficile d’accès. Il était porteur de plusieurs armes à feu chargées, de munitions, d’un couteau, d’une hache et d’une machette. La découverte, le mercredi 9 juin, d’un sac à dos pouvant appartenir au disparu, a généré l’organisation de recherches intenses dans un rayon d’un kilomètre autour de ce sac. Le corps se trouvait 150 mètres au-delà de ce périmètre, au pied d’un arbre, sur un talus dont la vue était cachée par les fougères. Il est vraisemblable que, sans l’odeur de décomposition, il aurait été quasi impossible de retrouver le disparu.

L’enquête médico-légale diligentée par le juge d’instruction a permis de confirmer qu’il a mis fin à ses jours avec une arme à feu. Le pistolet utilisé a été retrouvé contre le corps. Les conclusions de l’expert en balistique vont dans le même sens. La date du décès remonterait à un délai compris entre une et quatre semaines. Des analyses plus approfondies doivent encore la préciser.

Aujourd’hui, des recherches ont encore été menées dans les bois dans le but de retrouver tout ce que le disparu aurait pu laisser derrière lui. Toutes les armes et les très nombreuses munitions ont été retrouvées. Pendant un mois, l’enquête a considéré avec sérieux chaque piste et chaque élément d’information. Un appel lancé directement à l’intention du disparu avait été rédigé dans l’espoir de le convaincre de cesser sa fuite. Certains proches du disparu ont été entendus par la Justice au cours des derniers jours et semaines. La compagne de Jürgen Conings n’est en rien suspectée d’avoir contribué à ces événements.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , lundi 21 juin 2021, 17:08

    D’abord le bourgmestre… ensuite le chasseur… ensuite 2 cyclistes… ! Ils pourraient se mettre d’accord !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, lundi 21 juin 2021, 18:05

    De ce que j'ai pu lire sur le site de la VRT, il s'agit des mêmes: le bourgmestre et le chasseur. C'est ce dernier qui a reconnu avoir filmé le cadavre.

Plus de commentaires
Sur le même sujet (2)

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko